Actualités

GRAND AVIGNON Avec 61 millions d’euros, la Banque postale premier financeur du tram’

Paloma est une adolescente de 17 ans, atteinte d'une maladie grave. (DR)
Le directeur territorial Méditerranée de la Banque Postale Benoît de Rosamel, le président du Grand Avignon Jean-Marc Roubaud et son vice-président aux transports Daniel Bellegarde (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le directeur territorial Méditerranée de la Banque Postale Benoît de Rosamel, le président du Grand Avignon Jean-Marc Roubaud et son vice-président aux transports Daniel Bellegarde (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Ça pour un prêt, c’est un prêt : le Grand Avignon et la Banque Postale ont signé ce mercredi matin un financement de 61 millions d’euros qui représente environ la moitié du coût total du tramway de l’agglo gardo-vauclusienne.

« C’est un moment symbolique et extrêmement important, car le tram est un des grands projets de ce mandat, et s’il est techniquement bouclé, il faut que financièrement on puisse le réaliser », a lancé le président du Grand Avignon Jean-Marc Roubaud en guise d’introduction.

61 millions sur 30 ans

C’est que le projet, bien que singulièrement dégonflé par rapport à la facture initiale de 270 millions d’euros, émarge encore à 135 millions en comptant les deux lignes de bus à haute fréquence, dont 91 millions à financer par l’emprunt. La part du lion revient donc à la Banque Postale, avec un prêt sur 30 ans à taux fixe (à 1,84 % pour 2017).

Une Banque Postale nouvelle venue sur le marché du financement du secteur public : « on a à peine cinq ans d’existence, mais en 2016, sur l’ensemble de PACA, ex-Languedoc-Roussillon et Corse, nous avons alloué 1,2 milliard de crédits au secteur public », souligne le directeur territorial Méditerranée de la Banque postale Benoît de Rosamel. Pour la banque à capitaux publics, la seule de cette taille à ne pas spéculer sur les marchés financiers, il s’agit du plus gros prêt de l’année, « et un des plus gros depuis cinq ans », note le directeur territorial.

Et la banque à l’oiseau bleu se félicite que ce prêt financera « un outil au service des forces économiques et des habitants du territoire » et « l’éco mobilité », dont la Poste s’est fait le parangon, notamment avec le premier parc de véhicules électriques d’Europe.

Et le reste du financement du tramway, me direz vous ? « Le complément viendra d’une filiale du Crédit Mutuel et de la Caisse des dépôts et des consignations », précisera Jean-Marc Roubaud, sachant que le projet, financé par le versement transport, est déjà subventionné à hauteur de 13 millions d’euros par l’Etat et 4 millions par la Région PACA. « Et on ne désespère pas d’obtenir une subvention du Département (de Vaucluse, ndlr) », glissera le président de l’agglo. A bon entendeur…

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité