Actualités

AIMARGUES Le garagiste qui aimait les meubles

Un garagiste retraité mais pas inactif : Jucléjama expose ses meubles peu communs à l'Atria jusqu'à la fin du mois
Un garagiste retraité mais pas inactif : Jucléjama expose ses meubles peu communs à l'Atria jusqu'à la fin du mois (photo Florence Genestier/Objectif Gard)

Daniel Salmeron est un ancien concessionnaire automobile, sur Aimargues. S'il a laissé la clé de l'affaire à l'un de ses fils, le retraité peine à s'arrêter de travailler. Donc il s'occupe. Et retourne régulièrement dans son atelier de carrosserie pour peindre des meubles. A sa manière. Flashy, joyeuse, autodidacte.

Un déluge de couleurs sur des meubles trouvés en troc, ou donnés. Dans le hall de l'hôtel Novotel Atria, à Nîmes, jusqu'à la fin août, un ensemble de meubles, sévèrement attachés par de grosses chaînes antivol, attirent l'oeil. Laqués, lumineux, arc-en-ciel. Fier de ses créations, Daniel Salmeron ne campe pas loin. L'ancien artisan sexagénaire a croisé le patron de l'hôtel au fil de ses pérégrinations automobiles, dans sa vie d'avant. Alors, régulièrement, il expose ses meubles dans le hall.  Daniel Salmeron est un passionné : de variétés, de musique latino-américaine, de salsa, de Cuba et de Brésil, pays qu'il a visités. Une culture d'autodidacte, engrangée au fil des passions et des rencontres, sans ordre précis sinon une curiosité personnelle.

Pour ce fils de réfugiés espagnols, élevé à la dure même si l'expression n'est jamais prononcée, qui a "commencé à travailler à l'âge de 9 ans et n'a jamais arrêté", l'inaction est mortifère, inenvisageable. Pour son père, ouvrier viticole, les études étaient du temps perdu, il fallait, même gamin "aller aider dans la vigne, ramasser des pommes, participer aux vendanges dès qu'on avait un moment de libre". A 25 ans, Daniel se met à son compte et développe son affaire, sans compter ses heures. Une fierté désormais transmise.

Ce père de quatre enfants leur a piqué la première syllabe de chacun de leur prénoms pour composer son pseudonyme d'artiste. "Je travaille à l’œil, à l'instinct, je ne dessine pas avant, ça me vient comme ça. C'est un violon d'Ingres". Depuis peu, il suit des cours de dessin. Graphiques et surprenants, ses meubles relookés, aux coloris violents et aux combinaisons contrastées, enrobés de peinture laquée normalement destinée aux voitures haut-de-gamme, font assez sensation. Il a déjà participé à des salons art déco à Montpellier ou à Nimagine, le salon des créateurs. A découvrir.

Daniel Salmeron - Jucléjama

et sa page fb : Jucléjama Daniel Salmeron

Florence Genestier

florence.genestier@objectifgard.com

Tables de nuit relookés façon Jucléjama (photo F. Genestier/Objectif Gard)
Tables de nuit relookées façon Jucléjama (photo F. Genestier/Objectif Gard)

Etiquette

Florence Genestier

Arrivée à Objectif Gard depuis juillet 2017, ma première carte de presse date de 1991 (si, si !). Née en Bourgogne, des études lyonnaises, quinze ans de PHR dans une région de montagnes, puis un détour par une mairie, la vie web d'associations et de projets sur Paris, Dijon, le sud Bourgogne, quelques chroniques judiciaires. Me voilà chargée de l'actu de la Petite Camargue :) de l'Espiguette jusqu'à Vauvert et au-delà. C'est sportif mais passionnant !

1 commentaire sur “AIMARGUES Le garagiste qui aimait les meubles”

  1. Bravo l’artiste !!!
    Vos œuvres méritent d’être connues et reconnues par les plus grands.
    J’adore !!!!
    Je suis convaincue que vous serez d’ici peu un artiste de grande renommée, ce que je vous souhaite de tout cœur !!!
    Chapeau Monsieur Salmeron

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité