ActualitésSociété

NÎMES La Vuelta, le rendez-vous des passionnés de cyclisme

Devant les Arènes, quasi sur la ligne darrivée du contre-la-montre, Christian et Marion Coudert sont parés pour voir passer le train... Des cyclistes de la Vuelta! Photo Anthony Maurin).
Devant les Arènes, quasi sur la ligne d'arrivée du contre-la-montre nîmois, Christian et Marion Coudert sont prêts à voir passer le train... Des cyclistes de la Vuelta! (Photo Anthony Maurin).

La Vuelta, en plus de la course professionnelle, est aussi le rendez-vous des amateurs. Christian est l'un d'entre eux.

"Ma fille est arrivée sur Nîmes en 2004 et je viens en vélo depuis Chartres depuis 2005. Je fais 1100 km en une semaine sur un vélo qui est chargé de 30 kg. Et oui, comme le trajet est long, je vais au camping et je prends ma tente! En général je pars à 9h et j'arrête de rouler vers 17h". Un parcours des plus intéressants et qui comporte autant de variables que de routes menant à la Rome française... Nîmes! De Chartres, Christian pique sur la Loire, descend vers l'Allier, le Cantal et Chaudes Aigues puis bifurque vers Florac ou Sainte-Enimie "Quand je suis fainéant", avant de filer vers les Cévennes pour finir par la Vallée de la Cèze et une arrivée bien méritée dans la cité des Antonin.

"Je commence à connaître des régions qui sont magnifiques alors je prends ces itinéraires volontiers! J'essaie de ne pas faire n'importe quoi mais de profiter également de la gastronomie locale. De plus et surtout au camping, je fais des rencontres fantastiques, ça crée des liens! Sur un vélo, on n'est jamais seul!" note Christian qui n'échangerait pas sa place contre un parisien coincé sur les bords de Seine. "La Vuelta est l'occasion parfaite de voir des cyclistes professionnels en action, un peu comme je le fais habituellement avec le Tour de France. Cette année j'étais à Peyragudes et même si le contre-la-montre de Nîmes n'est pas une étape aussi difficile, c'est quelque chose à voir quand on aime le vélo" avoue le cycliste amateur et papa de choc.

Christian est en ville depuis hier. Avant le départ de demain et la présentation ce soir des équipes de la Vuelta 2017 aux Jardins de la Fontaine, père et fille s'en allaient reconnaître le parcours du contre-la-montre. "On le fait pour repérer le meilleur emplacement pour les spectateurs que nous sommes! J'aime l'ambiance et l'atmosphère du cyclisme, c'est très sympa de vivre ces moments". Favori de l'épreuve finale? "Froome, Nibali, Aru ou Bardet mais tout sera histoire de fraîcheur! Contador fait sa dernière Vuelta, j'y pense mais n'y crois pas trop... Pour le contre-la-montre, la Sky ou la BMC semblent bien préparées" concluent Christian et Marion Coudert.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité