ActualitésSociété

GARD Le Secours Pop pense aux vacances des enfants oubliés

François Lalanne, secrétaire général de la préfecture du Gard, en discussion avec Florence Luisière, Présidente du Secours Populaire 30 et Christian Bastid, conseiller départemental Photo Anthony Maurin).
François Lalanne, secrétaire général de la préfecture du Gard, en discussion avec Florence Luisière, Présidente du Secours Populaire 30 et Christian Bastid, conseiller départemental (Photo Anthony Maurin).

Temps, gris, voitures bondées, bracelets vert fluo en guise sésame et de reconnaissance mutuelle, bus affrété spécialement pour une journée plage avant la rentrée... Le Secours Populaire a fait partir 270 enfants gardois à Gruissan!

La journée des oubliés des vacances fait le plein... Encore une fois! Depuis 1979, suite au constat établi qu'un enfant français sur trois ne part pas en vacances, le Secours Populaire organise une session de rattrapage. "Les bénévoles multiplient les efforts pour faire partir les jeunes en vacances. Par exemple, des Gardois ont accueillis des petits parisiens, même des familles entières! Nous sommes les spécialistes de la solidarité" évoque Florence Luisière, Présidente du Secours Populaire Français du Gard.

Le SPF a toujours considéré les vacances comme un droit qui extirpe du quotidien morose. En plus de permettre une certaine ouverture d'esprit, les enfants s'ouvrent sur le monde qu'il découvrent.

En route pour un départ à la plage des Ayguades, à Gruissan Photo Préfet 30)..
En route pour un départ à la plage des Ayguades, à Gruissan (Photo Préfecture 30).

Excités depuis qu'ils savent qu'ils seront parmi les petits chanceux, certains enfants ont même pris la peine de partir avec un fauteuil pliable. On a beau découvrir la mer, on n'en est pas pour autant un perdreau de l'année! "Nous tentons le limiter l'injustice. Ces enfants sont restés tout l'été dans leur immeuble, dans leurs problèmes et quand il vont rentrer à l'école et qu'ils devront parler de leurs vacances, ils n'auraient rien eu à dire sans cette journée à la plage. Il ne faut pas oublier que chaque année, des enfants découvrent la mer alors que nous habitons à Nîmes! Ça leur fait des souvenirs et leur évite le cycle infernal de la pauvreté qui vous renferme sur vous-même" affirme Florence Luisière.

Il n'y a pas de petite victoire mais dès qu'il s'agit d'un enfant, de son sourire et de ses souvenirs, on touche au but. La journée rassemble 2140 enfants d'Occitanie. Tous se retrouveront à Gruissan, à la plage des Ayguades et certains seront accompagnés de leur famille. Des bénévoles seront aussi de la partie et quelques donateurs soucieux de voir où passe leur argent sont venus au rendez-vous du bus magique. "Cet été a été tendu. Nous aidons 15000 Gardois et la semaine dernière sur le point de colis nîmois, on avait 70 personnes par jour! Nous sommes un aiguillon des pouvoirs publics" conclut Florence Luisière.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité