A la uneActualités

GRAU DU ROI Inauguration du collège Emmanuel d’Alzon, à la plage

grau-college-e-dalzon-restau-scolaire
Le nouveau collège et son unité de restauration.

Un collège à la plage. Au Boucanet, tout près de la Grande-Motte, le collège graulen, privé et catholique a inauguré ce lundi 4 septembre un superbe bâtiment de béton et de bois, face à la mer. En 2004, l'établissement a démarré avec deux classes et 36 élèves, il en accueille 320 cette année.

On est exceptionnellement prié de passer par la plage si l'on veut entrer au collège. L'occasion de découvrir ce lundi  les sixièmes, pressés de tester les activités kayak et paddle. Adieu les dix algeco et bungalows héroïques où se donnaient  les cours depuis plusieurs années. En 2017-2018, les élèves d'Emmanuel d'Alzon empruntent les coursives extérieures, habillées de bois, méléze et pin douglas, des essences venues du Jura. "C'est un matériau parfaitement adapté au milieu marin" commente Simon Tissaen,  l'un des architectes du cabinet Cusy-Maraval de Montpellier qui fait partie de l'équipe qui a  conduit en un an la réalisation du bâtiment. Un partenaire fidèle de l'institut Emmanuel d'Alzon. Avec 8 M € investis (budget difficile à boucler), l'institut Emmanuel d'Alzon inaugure, après la pose de la première pierre en septembre 2016, un bâtiment clair avec une vue incroyable sur la mer.

le-directeur-adjoint-du-collegee-dalzon-du-grau-du-roi-thierry-bouvarel
Thierry Bouvarel, le directeur adjoint. Longtemps considéré comme peu sérieux par certains car simplement à proximité de la mer, le collège -"On nous appelait ironiquement les plagistes" se souvient M. Bouvarel - affichait fièrement l'an dernier un taux de réussite de 98,7% au brevet.

Un collège à la plage, seul du genre en France si l'on croit sur parole l'Académie et le patron de l'institut, Yvan Lachaud. Une idée née dans l'esprit d'Etienne Mourrut,  ancien maire du Grau-du-Roi, disparu en 2014 après trente ans de pouvoir municipal. Un collège, paquebot fixe, qui contient douze salles de classes informatisées où ce lundi de pré-rentrée inaugurale les profs de maths et techno testent les vidéoprojecteurs et les connexions. Quatre salles de travaux pratiques, un CDI, une salle polyvalente, une cuisine centrale et une restauration collective enrobées du même bois que le bâtiment principal. Le bâtiment initial, ancienne propriété de la colonie de l'Espoir - fondée par un prêtre de Lozère pour faire découvrir la mer à ses paroissiens-  est délégué désormais à l'internat. L'achat du terrain nécessaire au nouveau collège est formalisé en 2008, le projet est lui lancé en 2013.

e-dalzon-coupage-ruban-par-rectrice-academie
Le (trop) traditionnel coupage de ruban avec de gauche à droite au premier plan : Denis Bouad, président du conseil départemental, Soeur Claire, responsable de la tutelle les Oblates de l'Assomption ; la Rectrice de la région académique Occitanie, Armande Le Pellec Muler ; Yvan Lachaud, directeur de l'Institut Emmanuel d'Alzon et Robert Crauste, maire du Grau-du Roi. Ciseaux fournis par Carla et Julian, deux élèves de 5e.

En 2004, à l'ouverture, les deux premières classes de 6e sont hors-contrat, régularisées l'année suivante. La création d'un pôle d'enseignement privé correspond à une forte demande du Sud Gard et Hérault et peut être envisagée car un lycée, La Merci,  à La Grande Motte ouvre aussi. Depuis, le collège graulen a gagné des élèves, venus des cantons proches mais également des Saintes-Maries-de-la-Mer comme de Palavas-les-Flots. Classe mer et environnement, classes aménagées pour une pratique quotidienne du tennis, des sports nautiques et classes bilangues (avec un enseignement de chinois) et une classe ULIS pour jeunes handicapés.

Dans leurs discours, les officiels, élus comme responsables diocésains ont tenu à rappeler l'universalité de l'enseignement. Denis Bouad, le président du Conseil Départemental a eu une journée scolaire complète et républicaine avec l'inauguration matinale d'un collège public à Bellegarde et celle, plus tardive, de ce collège privé du Grau-du-Roi.

Florence Genestier

florence.genestier@objectifgard.com

La pose de la première pierre , le 7 septembre 2016

 

le-college-e-dalzon-lentree
Vue de l'entrée du collège, côté rue de Carnon.

 

plaque-e-mourrut
Le dévoilement de la plaque en l'honneur d'Etienne Mourrut, dans la salle du collège qui porte désormais son nom, par sa veuve et le président de l'association qui commémore son souvenir.


 

Etiquette

Florence Genestier

Arrivée à Objectif Gard depuis juillet 2017, ma première carte de presse date de 1991 (si, si !). Née en Bourgogne, des études lyonnaises, quinze ans de PHR dans une région de montagnes, puis un détour par une mairie, la vie web d'associations et de projets sur Paris, Dijon, le sud Bourgogne, quelques chroniques judiciaires. Me voilà chargée de l'actu de la Petite Camargue :) de l'Espiguette jusqu'à Vauvert et au-delà. C'est sportif mais passionnant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité