Faits Divers

GARD Tribunal : les malfaiteurs reviennent deux fois chez la même victime

Cambriolage. DR
Photo DR

Neuf hommes et une femme ont rendez-vous jusqu'à lundi soir devant le tribunal correctionnel de Nîmes. Les infractions reprochées au gang: "vols, séquestration, extorsion avec violences, détention arbitraire de plusieurs personnes". Une équipe qui agissait la nuit en s'introduisant aux domiciles des particuliers

Les faits se sont déroulés en 2011, sur les communes de Saint-Marcel-de-Careiret, Montfrin, Tresques, Beaucaire, Langlade, Saint-Quentin-la-Poterie, mais aussi au Teil en Ardèche. Le réseau a été interpellé lors d'une opération d'envergure menée par les gendarmes du Gard, le 30 janvier 2012. De vieilles affaires donc, qui ont été reliées les unes aux autres à cause d'un monde opératoire similaire.

Les malfaiteurs opéraient la nuit. C'est le cas le 19 mars 2011, lorsque des individus fouillent les tiroirs d'une commode. La propriétaire des lieux et sa petite fille sont réveillées par des cambrioleurs. Les deux femmes donnent leurs cartes bancaires et les numéros de code, conformément aux exigences des agresseurs. Un complice part retirer de l'argent à un distributeur de billets, tandis que l'autre veille sur les deux femmes apeurées. Avant de partir, un des hommes ose même donner des conseils de sécurité aux victimes, en glissant qu'il faut bien fermer les fenêtres et installer un système d'alarme! Un rapprochement sera fait avec cette affaire, lorsque 2 hommes sont interpellés, en 2011 à Sommières, au volant d'un véhicule... Le passager a jeté par la fenêtre de la voiture, à la vue des gendarmes, un fusil à canon scié et une cagoule. Deux hommes qui vont permettre par la suite de localiser toute une équipe et de leur imputer de nombreux faits de braquages à domicile.

Le 4 mai 2011, le même gang frappe à Montfrin où un couple, des octogénaires, sont réveillés par 3 hommes munis de cagoules. Un trio qui demande la clef du coffre et le code de la carte bleue. Dans ce dossier, un des malfaiteurs va récupérer de l'argent au distributeur tandis que deux hommes surveillent les personnes âgées séquestrées chez elles pendant près de deux longues heures.

Une équipe assez culottée, qui "s'est invitée" à deux reprises également, en juillet 2011 et en octobre de la même année, chez un particulier de Langlade. Lors des deux braquages, les hommes, qui ont leurs visages dissimulés, dérobent de l'argent, des bijoux et frappe même le propriétaire des lieux. Si dans cette affaire les complices ont été repérés et retrouvés, c'est grâce à une femme qui avait travaillé pour un proche de la victime. Cette femme est soupçonnée d'avoir donné des informations sur la victime appelée par son prénom lors des deux agressions.

Au total donc, 10 prévenus seront interrogés à partir de ce matin, par les magistrats du tribunal correctionnel.

Boris De la Cruz

 

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

1 commentaire sur “GARD Tribunal : les malfaiteurs reviennent deux fois chez la même victime”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité