Faits Divers

VAUVERT Un père de famille condamné : il voulait en découdre avec un élève dans le collège

Le collège de la Vallée Verte à Vauvert se dote d'un nouveau site Internet. (Photo DR)
Le collège de la Vallée Verte à Vauvert. (Photo DR)

"Sans aucun recul, sans aucune confiance à l'égard du corps enseignant, sans aucune réserve, et avec comme seul élément les propos rapportés par une enfant, une famille va assiéger un collège, insiste la vice-procureure à l'audience du tribunal correctionnel de Nîmes. Un père de famille est jugé pour avoir escaladé la grille du collège afin d'en découdre avec un élève qui aurait eu un problème avec sa fille. Le père de famille , reproche à un élève du collège La Vallée à Vauvert d'être à l'origine des blessures sur sa fille. Un "accident" survenu loin de l'établissement scolaire durant l'été et qui va être à l'origine des "outrages et des violences" sur des enseignants et du personnel du collège.

Car le père de famille a vu rouge le 11 octobre 2016. Ce jour-là selon lui, sa fille est victime du même collégien. "Ma fille m'a mené en bateau, je n'ai pas fait confiance aux enseignants, estime à l'audience le prévenu âgé de 41 ans. Oui j'ai escaladé la grille, ma fille avait échappé à la mort quelques mois auparavant et elle venait de reprendre le chemin de l'école depuis quelques jours. Elle m'a téléphoné, et m'a dit qu'elle avait un problème avec le même garçon. Je me suis immédiatement rendu au collège pour régler la situation, j'étais très énervé", poursuit-il.

" Ce jour-là, on m'a expliqué que quelqu'un pénétrait dans l'établissement et voulait en découdre avec un élève. Cet homme avait escaladé la grille qui est plus haute que moi, résume le principal du collège la Vallée verte de Vauvert. Il y a eu une tension extrême pendant 45 minutes. Son intention était de faire la peau à un élève, on a extrait le jeune pour le cacher dans une autre classe, complète à la barre le directeur.

le père de famille a bousculé, insulté et menacé de mort le personnel du collège qui reste profondément choqué par cette violente instrusion. Lundi après-midi, le tribunal correctionnel de Nîmes a condamné le père de famille à 12 mois avec sursis et une mise à l'épreuve de 3 ans. Il a en outre l'obligation de travailler et d'indemniser les victimes.

B.DlC

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

2 réactions sur “VAUVERT Un père de famille condamné : il voulait en découdre avec un élève dans le collège”

  1. Touche à ma fille tu verras ce qui peut arriver moi je connais pas cette personne elle aurait attendre à l’extérieur ,la sortie de ce jeune homme pour lui démonter la face .Le corps enseignant n’est pas souvent à la hauteur avec des jeunes voyous qu’ils doivent éduquer et dans ce cas protéger de la colère d’un père qui ne mérite pas pour ma part d’être condamnés pour un accès de colère qu’il rumine depuis longtemps .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité