Actualités

VAUVERT Prise de commandement à la gendarmerie

En grande tenue, les nouveaux officiers de la brigade de gendarmerie de Vauvert lors de leur prise de commandement
vauvert-gendarmerie-prise-de-commandement-rouges-et-br-10
Le commandant Laurent Rouges. Fils de gendarme, né à Perpignan, cet officier qui est aussi ingénieur informatique est ravi de revenir dans le Sud après plusieurs années en région parisienne.

Jeudi après-midi, caserne de gendarmerie de Vauvert. C’est l’heure de la prise de commandement. Réunis en uniforme les représentants des brigades de Vauvert ont accueilli leurs nouveaux chefs, déjà en place depuis le mois d’août :  Laurent Rougès et Anthony Lamal.

La prise de commandement, à la gendarmerie, sabres au clair et uniformes impeccables peut a priori paraître un peu démodée. « A quoi bon une prise de commandement ?, discourt le Colonel Lacroix à la mairie de Vauvert . C’est une cérémonie qui permet de conforter la militarité de la fonction. Cela donne un sens, une identité, c’est le symbole d’un contrat opérationnel entre le chef et ses subordonnés, ça marque l’obéissance au chef et le service au public ». Symbolique. Arrivés depuis l’été, le commandant Laurent Rougès et Anthony Lamal, responsable de la brigade de recherche sont des hommes du Sud qui reviennent avec joie au bercail.

Laurent Rougès est né à Perpignan, son père était gendarme. Ce papa de bientôt quatre enfants, dont l’épouse sera en poste à Lunel au secrétariat a fait des études d’ingénieur informatique et après une expérience dans le privé a rejoint vite les rangs de la gendarmerie. En poste depuis 2008 jusqu’à cette année à la direction générale en région parisienne, il a participé à la conception de deux logiciels indispensables à la gendarmerie : Pulsar et LRGPN (procédure). Il a aussi une expérience de motard à l’EDSR de Nancy, ce qui fait dire au colonel « qu’il ne lâchera rien en matière de sécurité routière, les automobilistes du sud Gard sont prévenus ! » . Il succède à la commandante Elodie Montet.

Anthony Lamal est aussi ravi de revenir dans son sud d’origine. Ce Marseillais a rejoint dès ses 18 ans l’école de gendarmerie. Depuis 2010, il officiait en Essonne et est devenu officier. Il dirige désormais la brigade de recherches vauverdoise.

Florence Genestier

vauvert-gendarmerie-prise-de-commandement-rouges-et-br-12
Le nouveau responsable de la brigade de recherches de Vauvert.

vauvert-gendarmerie-prise-de-commandement-rouges-et-br-17

Florence Genestier

Arrivée à Objectif Gard depuis juillet 2017, ma première carte de presse date de 1991 (si, si !). Née en Bourgogne, des études lyonnaises, quinze ans de PHR dans une région de montagnes, puis un détour par une mairie, la vie web d'associations et de projets sur Paris, Dijon, le sud Bourgogne, quelques chroniques judiciaires. Me voilà chargée de l'actu de la Petite Camargue :) de l'Espiguette jusqu'à Vauvert et au-delà. C'est sportif mais passionnant !

Articles similaires

2 commentaires

  1. Bravo au nouveau responsable de la brigade pour cette belle ascension.
    Il est loin le mobile qui révisait avec sérieux son OPJ.
    Belle réussite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité