Actualités

VAUVERT Des fripes en automne pour rêver aux vacances d’été

l1135669
La salle Bizet a accueilli tout ce mercredi la vente de fripes orchestrée par le centre social Rives. Autant de vêtements d'occasion vendus, autant de chances pour des familles du quartier de financer leurs futures vacances.

Mercredi 18 octobre, c'était journée Bourse aux vêtements à la salle Bizet. Le centre social RIVES a mobilisé plusieurs de ses salariés pour encadrer une opération de revente de vêtements de seconde main. Un stock hétéroclite, varié et impressionnant dans lequel on fouine avec ardeur pour dénicher des trésors ou du pratique. "De 50 c à 3€ maximum, c'est vraiment pas cher ! Pantalons, chaussures, chemise, robe, doudoune et quelques jouets" détaille Fatou Zenagui, médiatrice sociale. D'autres articles, plus rares,  partent un peu plus cher. Sous les fripes, se cache un projet porté déjà chaque année avec succès par le pôle Adultes-Parentalité du centre. Permettre à plusieurs familles en difficulté sociale de financer et monter une semaine ou quinze jours de vacances. Toute l'année, en groupe, ils se réunissent régulièrement, normalement chaque vendredi  pour monter les voyages et séjours et déterminer les priorités. Plusieurs rendez-vous, destinés à recueillir des fonds ponctuent l'année. Après la friperie, ce sera au moment de Noel , quelques ventes de douceurs, dans le même but d'autofinancement. Trois à quatre familles, soit une vingtaine de personnes, s'impliquent et profitent au final de quelques jours dépaysants. Choix de la destination, estimation des dépenses, calendrier de sorties, idées de manifestations... "Ce qui nous intéresse aussi, avec cet atelier qui marche bien, commente Corinne Peyre, responsable du pôle adulte-famille à Rives, c'est qu'après les avoir soutenus de très près, de susciter à nouveau l'envie et les moyens de partir en vacances, en leur donnant un cadre. L'an dernier, une des familles aidées les années précédentes a monté en totale autonomie un séjour en camping, qui s'est très bien passé."

florence.genestier@objectifgard.com

Etiquette

Florence Genestier

Arrivée à Objectif Gard depuis juillet 2017, ma première carte de presse date de 1991 (si, si !). Née en Bourgogne, des études lyonnaises, quinze ans de PHR dans une région de montagnes, puis un détour par une mairie, la vie web d'associations et de projets sur Paris, Dijon, le sud Bourgogne, quelques chroniques judiciaires. Me voilà chargée de l'actu de la Petite Camargue :) de l'Espiguette jusqu'à Vauvert et au-delà. C'est sportif mais passionnant !

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité