ActualitésSociété

GARD Les jouets connectés trop faciles à détourner pour l’UFC Que Choisir

teddy-ours-peluche-connectee

C'est à la mode et c'est bien plus qu'un simple phénomène éphémère. Les jouets connectés, comme les objets aux multiples facettes interactives, sont devenus un enjeu primaire de notre société. Pourtant, certains s'avèrent très faciles à pirater...

Prenons l'exemple de la peluche Teddy Toy-Fi qui a un regard des plus attendrissants et une panse aussi douce que celle d'un ours d'antan. Mais attention car en lieu et place d'un ourson charmant, vous pourrez très vite vous retrouver avec une taupe ! Connecté en wi-fi ou en bluetooth (comme les autres d'ailleurs), ce doudou qui vous rend baba a de vraies failles sécuritaires quand on parle d'informatique.

L'affaire part d'une étude réalisée par les homologues allemands (Stiftung Warentest) de l'UFC Que Choisir qui ont testé sept peluches ou poupées. Aucune n'offre un niveau de sécurité acceptable ! Si le gentil ourson retransmet en audio la voix des parents du bambin via un enregistrement sur leur smartphone, il se connecte à Internet mais est une véritable passoire... Sans mot de passe ni même de code PIN, ces objets connectés peuvent faire l'objet de piratage. Pourquoi pas venant d'un voisin malveillant ? C'est encore pire pour le chien connecté Wowwee Chip qui pourrait être contrôlé par une tierce personne et ainsi diriger les mouvement électroniques du toutou aux abois.

Photography Camera Barbie Paparazzi Photographer
(Photography Camera Barbie Paparazzi Photographer)

Autre souci, le problème de la sécurisation des transmissions de données via des applications téléchargeables sur l'App store ou encore le Google Playstore. Selon les jouets, on va de la simple collecte de données à l'enregistrement pur et dur... La poupée Hello Barbie de chez Mattel met ce genre de fichiers à disposition des parents qui souhaitent entendre les paroles tenues par leurs enfants à distance. Petite touche positive, l'ensemble des tests a permis de dire que ces données étaient cryptées... Mais qui pourra les décrypter ? Un geek en manque de temps libre et social ou un être malveillant, facilement.

Les grands gagnants ? On le sait, le marché des données est certainement plus important que celui du pétrole ou de la pornographie. Le géant Google (et tant d'autres) récupère une partie de ces données et peut s'en servir pour mieux vous connaître et perfectionner ses produits en lien avec vos habitudes. Négligence des fabricants ou embarras à prévoir ? Un peu des deux sans doute. On comprend pourquoi les fabricants de ces jouets et ces jouets eux-mêmes sont la cible d'attaques cybernétiques !

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité