A la uneActualitésSociété

NÎMES Attac, pourfendeur de la marque à la pomme

Attac prépare son action à quelques mètres de la galerie de Cap Costières (Photo Anthony Maurin).

"Au plus on est, au mieux l'action sera réalisée!" lance un militant d'Attac, trente minutes avant le coup d'envoi de l'action prévue et qui visait le magasin ITribu, revendeur de la marque Apple, dans la galerie Cap Costières.

Au plus? Une trentaine. Mais le nombre des partisans ne révèle pas toujours la force des convictions ni la justesse du combat mené. On a l'habitude de voir l'association Attac (Association pour la taxation des transactions financières et pour l’action citoyenne) mener des actions qui visent à interpeller le péquin lambda et à lui faire savoir les bases de la lutte altermondialiste. La BNP en a fait les frais en début d'année à Nîmes. C'était au tour d'Apple et de l'un de ses revendeurs.

Attac mène des actions de désobéissance civile et à l'occasion de la sortie du nouvel I Phone X, rebelote! Pourquoi Apple? "Parce qu'il s'agit de la plus grosse multinationale au monde, et que comme bien d'autres, elle pratique l'échappement à l'impôt par le biais de filiales implantées dans les paradis fiscaux, et fait fabriquer ses produits sous des conditions socialement et écologiquement indignes..." lancent les militants qui expliquent les chiffres d'Apple selon Attac.

"C'est une action non violente, nous ne sommes pas là pour chercher le conflit, nous sommes venus le visage découvert! Pas de provocation et si ça se passe mal, on repart. Notre cible, c'est Apple, pas les salariés ni les revendeurs" annonce le coordinateur de l'action avant de se lancer dans la bataille.

 

Ultime briefing avant de passer... à l'Attac (Photo Anthony Maurin).

Une bataille sans autres armes que des tracts, des affichettes, des autocollants (à ne pas coller parce que c'est interdit) et des paroles qui sonnent et résonnent dans les têtes en ces périodes de fêtes et de dépenses consuméristes importantes. Chacun a son rôle et il y a quatre référents. Photos, videos et témoin extérieur prouveront la bonne foi des militants et dévoileront sur les réseaux sociaux leur action. "On ne rentre pas en groupe dans la galerie, on nous attend certainement car plusieurs sections se sont déjà impliquées en national. On se fait discret et on se donne rendez-vous directement devant le magasin" poursuit le coordinateur.

Les militants vêtus de tee-shirts et de ponchos version Attac devaient déployer deux grandes banderoles sur les vitrines d'I Tribu et des affichettes (format A3) devaient y être collées. Tractage, slogans en référence aux dernières publicités et offres de services d'Apple étaient au coeur du projet. Il faut dire qu'Apple paie moins d'1% d'impôt tout en mettant au chaud 200 milliards de dollars dans les paradis fiscaux selon Attac.

En Europe? Les chiffres ne sont pas négligeables... 13 milliards d'euros d'évasion fiscale dont 2,7 rien que pour la France. "On ne les réclame même pas! Cela représente 40 euros par Français!". Du coup, Attac a imprimé un faux bon de réduction de... 40 euros pour celles et ceux qui voulaient acheter le denier téléphone en vogue. Petite vision insolite, le coordinateur pour regarder l'heure avant de passer à l'action a sorti de sa poche... Un I Phone!

Pour suivre Attac Nîmes sur les réseaux sociaux.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité