Actualités

ALÈS La statue du mineur retrouve une place majeure

Elle a été réinstallée sur le giratoire à l'entrée de Rochebelle

La statue du mineur sur le rond-point de Rochebelle. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Un an après avoir été fortement endommagée par un chauffard ivre, la statue du mineur, créé en 1995 par le sculpteur Raymond Roux, a retrouvé sa place ce lundi sur le rond-point de Rochebelle.

Lorsque l’artiste alésien Souredj Gartjman, de l’association Art’Attack, a récupéré la statue, celle-ci était en plusieurs morceaux. « Les jambes étaient pulvérisées, les bras aussi », raconte-t-il. Un peu plus de trois mois de travail auront été nécessaires pour reconstruire, en résine polyester stratifiée, la statue à l’identique. Pour cela, Souredj Gartjman s’est fait épauler par Flavien Peytavit, qui n’est autre que le neveu du créateur de la statue, Raymond Roux. « Je suis venu sur Alès pour apprendre le métier avec mon oncle, mais il est décédé. C’est Souredj qui m’a tout appris », explique Flavien.

Ce lundi, en fin de matinée, de nombreux habitants – dont quelques anciens mineurs – sont venus autour du giratoire pour assister au retour de cette sculpture, si chère à leur cœur. « C’est la statue la plus photographiée de la ville ! », souligne le maire Max Roustan. « Maintenant, poursuit-il, espérons que les conducteurs qui arriveront sur le rond-point penseront à tourner le volant. » Et que ce mineur poussant son wagonnet continuera, pendant de longues années encore, à faire vivre la mémoire cévenole.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité