ActualitésFaits Divers

GRAU DU ROI Frédéric, disparu en mer depuis plus de quarante jours

Triste Noël pour une famille du Grau-du-Roi. Le papa, marin-pêcheur expérimenté parti le 10 novembre de Port-Camargue n'a pas donné de nouvelles depuis une quarantaine de jours. Il souhaitait rejoindre Saint-Martin, aux Antilles, sur son petit voilier.

C’était son rêve, une croisière en voilier. Marin-pêcheur au Grau du Roi, Frédéric Molinier avait caressé le rêve de partir plusieurs jours en mer, rallier Saint-Martin, aux Antilles, dévasté par l’ouragan Irma à bord de son petit voilier.

L’homme avait décroché un emploi de menuisier sur l’île, qu’il connaissait déjà pour avoir déjà pu y travailler de façon saisonnière les années précédentes.  Il avait planifié 45 jours de traversée. Alors qu'il est parti le 11 novembre dernier de Port-Camargue, sa famille se retrouve vite sans nouvelles. Après quelques jours et des grains violents en Méditerranée qui l'inquiètent, sa famille déclenche l’alerte. On annonce encore du mauvais temps et l’homme n’a pas joint sa famille depuis plusieurs jours. Depuis l’alerte, le silence nourrit les angoisses. Malgré les efforts conjugués des différents intervenants, l’embarcation n’a pu être repérée, ni par avion, ni  par les navettes. Baptisé Super Mario, le petit voilier a disparu des radars.

Le bateau de Frederic Molinier lors du départ à Port Camargue. Baptisé "Super Mario", ce nom ne figure pas sur l'embarcation.

Sa fille, qui tient un commerce populaire au Grau-du-Roi, a multiplié les appels aux divers sauveteurs et sur les réseaux sociaux, espérant toucher un plaisancier qui aurait pu croiser sa route. Avec le recul et l’angoisse, la famille estime, peut-être à tort, que les secours ne semblent pas avoir accordé une attention suffisante à leurs premières requêtes. « C’est un marin, pas un voileux », commente sa fille. Issu d’une famille de pêcheurs, papa de cinq enfants, Fréderic Molinier a 49 ans.

La famille est désormais alertée à chaque découverte de corps en mer, comme en cette fin de semaine, quand on signale et cherche à identifier une personne disparue en Corse. L’angoisse est montée d’un cran quand  un petit bagage étanche contenant ses papiers d’identité a été retrouvé, le 18 décembre, échoué sur une plage de Bizerte, en Tunisie. Le mystère de sa disparition reste complet. Sa famille passe un triste Noël, espérant toujours une issue favorable. « On ne sait plus quoi penser », commente l’une de ses filles.

florence.genestier@objectifgard.com

Etiquette

Florence Genestier

Arrivée à Objectif Gard depuis juillet 2017, ma première carte de presse date de 1991 (si, si !). Née en Bourgogne, des études lyonnaises, quinze ans de PHR dans une région de montagnes, puis un détour par une mairie, la vie web d'associations et de projets sur Paris, Dijon, le sud Bourgogne, quelques chroniques judiciaires. Me voilà chargée de l'actu de la Petite Camargue :) de l'Espiguette jusqu'à Vauvert et au-delà. C'est sportif mais passionnant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité