A la uneActualités

RÉTROSPECTIVE 2017 Mai : pas de répit pour les politiques

Présidentielles, lancement des Législatives et… canicule !

(Photos : DR et Thierry Allard / Objectif Gard)

La fin de l’année, c’est l’occasion de prendre de bonnes résolutions pour les douze mois à venir. Au moins le premier… C’est aussi l’occasion de dresser le bilan de l’année écoulée. Objectif Gard ne déroge pas à cette tradition en proposant une rétrospective quotidienne des grands événements de l’année 2017. Nous voilà en mai, avec une actualité sous le signe des élections. 

Nous étions à l'entre-deux tours des présidentielles et les pronostics allaient bon train quant à l'identité de notre nouveau président. Dans un océan de paris favorables à Emmanuel Macron, seul le secrétaire du FN gardois, Yoann Gillet, croyait à l'élection de sa candidate …

Macron élu et record de votes blancs  : Le 7 mai, les 87 000 électeurs gardois sont appelés à voter pour le second tour des présidentielles. Emmanuel Macron s'impose dans le Gard et fait le plein à Nîmes avec 65, 28% des voix exprimées. L'occasion d'un autre constat :  en France, 11,7% des électeurs refusent de choisir entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron, au second tour de la Présidentielle. Les Gardois suivent cette tendance : entre le premier et le second tour, le nombre de votes blancs et nuls est multiplié par six ! Les votes blancs (enveloppe vide dans l’urne) ont été largement majoritaires : 9,14%, soit 37 210 électeurs, contre 4,46% votes nuls, représentant 14 085 électeurs. En 2002, lors du duel Chirac-Le Pen, le nombre de blancs ou nuls a atteint 6,70%, dans le Gard. Un record sous la Ve République.

Coup d'envoi des législatives : Pas de break politique, tous les partis se mobilisent pour la course aux législatives. Le tout nouveau parti désormais présidentiel En Marche ! organise dans l'urgence un casting géant pour recruter des candidats qui "renouvellent le paysage politique". Beaucoup d'appelés, peu d'élus et quelques surprises. Dans le Gard ce sera la candidature de la torera Marie Sara qui, aux couleurs d'En Marche ! et associée à Kathy Guyot, se présente dans la 2e circonscription contre le non moins médiatique candidat du Front National, Gilbert Collard. Pendant un mois, les meeting se succèdent à un rythme d'enfer pendant qu'en coulisses, les alliances se font et se défont. Verdict des urnes en juin…

La candidate et sa suppléante sont soumises à une pression médiatique constante. Elles perdent les élections sur le fil (Photo : Coralie Mollaret)

 

1ère feria et canicule : Chez nous, mai est aussi le début de la saison des ferias. Coup d'envoi à Alès le jeudi de l'Ascension avec un thermomètre qui grimpe à 33° ! Comme tous les ans, des dizaines de milliers de personnes avaient fait le déplacement. Ils étaient entre 35 et 40 000 lors de la pégoulade et certainement tout aussi nombreux dans les différentes bodegas du centre-ville, chaque soir où l'ambiance était chaude même la nuit !

Certains fêtards rivalisent d imagination pour que la fête soit belle. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Hommage à Nimeño.  40 ans d'aficion : adopté par la cité des Antonin, il y a quarante ans jour pour jour, le 28 mai 1977, le torero prodige d'ascendance auvergnate né à Spire (Allemagne) recevait l'alternative (*) au cœur des arènes de Nîmes devant 18 000 personnes, guidé par ses mentors José María Manzanares et Ángel Teruel et accompagné de son frère Alain... Ce dimanche, c'est devant sa statue que s'était donnée rendez-vous une soixantaine de personnes pour un moment de recueillement en hommage à celui qui restera non seulement comme un torero prodige, décédé trop tôt, mais aussi comme un modèle de gentillesse, de courtoisie, de courage et de modestie pour tous ceux qui ont eu la chance de croiser sa route.

Dès le matin des anonymes étaint venus fleurir la staue du torero Photo : Philippe Gavillet de cPeney /Objectif Gard)

Avant que ça glisse : Pour finir par un clin d’œil, rappelons que  c'est aussi en mai que les travaux de la nouvelle patinoire de Nîmes qui vient d'être inaugurée ont débuté.

(Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité