A la uneActualités

FAIT DU JOUR En piste sur les massifs de l’Aigoual !

La station de Prat-Peyrot, au Mont Aigoual. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Au cœur du Parc national des Cévennes, à environ deux heures d’Alès, Nîmes et Montpellier, la petite station de ski de Prat-Peyrot, unique dans le Gard, offre un agréable terrain de glisse sur les massifs de l’Aigoual. Découverte grandeur nature des lieux.

Glisser sur l’Aigoual, ça se mérite. Les routes pentues et sinueuses, parfois un peu longues, qui permettent d’accéder à la station, promettent un panorama d’exception. Dès les premiers virages, un peu après la commune de Valleraugue, les paysages sont à couper le souffle. Le ciel clair et le généreux soleil renforcent la beauté des massifs. On distingue même, sans sortir du véhicule, l’observatoire météo qui domine la vallée. La glisse n’est plus très loin.

Mais avant, certains automobilistes font une halte à l’Espérou. Ce petit village de montagne, niché sur les pentes du Mont Aigoual, propose un large choix de magasins de location de ski, snowboard, snowblade... Une fois équipés, les skieurs repartent de plus belle. Au fur et à mesure de la montée, la neige s’amoncelle sur les côtés de la route. Encore quelques lacets et nous voici au sommet, à 1413 mètres d’altitude. Il faudra encore un peu de patience pour sortir des embouteillages et dénicher une place de parking à proximité du premier téléski.

Plan des pistes de ski alpin. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

La glisse en famille

Combinaison enfilée, forfait en poche (14€ la demi-journée, 20€ la journée) et ski aux pieds, c’est le moment de passer aux choses sérieuses. De partir à la découverte des onze pistes de ski alpin. Les téléskis de l’Ermitage permettent de commencer en douceur avec trois pistes vertes, larges et peu inclinées. De quoi se mettre en jambe avant de prendre un peu plus de vitesse sur les descentes bleues et rouges. Les plus téméraires seront déçus : il n'y a pas de piste noire et le niveau de difficulté est assez faible.

La queue au téléski (Photo Élodie Boschet/Objectif Gard)

Si le domaine n’est pas comparable à ceux des grandes stations des Alpes ou des Pyrénées, c’est un terrain de jeux idéal pour passer une journée en famille ou entre amis. Que ce soit pour faire des raquettes à travers les six parcours balisés, de la luge, du ski alpin ou encore du ski de fond (50 km de pistes dans des paysages protégés).

Et surtout, la configuration de Prat-Peyrot est parfaite pour débuter sur des planches. Deux écoles de ski proposent des cours individuels ou collectifs. Mais souvent, ce sont directement les parents qui apprennent à leurs enfants à skier. Sans bâtons et les bras en équilibre, un petit garçon haut comme trois pommes s'en sort à merveille.

L'espace dédié aux luges (Photo Élodie Boschet/Objectif Gard)

L’heure du ravitaillement

Les sports d’hiver, ça creuse. Il est à peine midi et les vacanciers se pressent déjà au chalet-restaurant situé aux pieds des pistes. La salle est immense. Pendant que certains s’installent pour manger leur pique-nique tiré du sac, d’autres préfèrent la cuisine du self. Une longue file d'attente se forme. Au menu : pizza, croque-monsieur (4,50 €) ou assiette de charcuterie en entrée (6 €), plat du jour (10,50 €) ou steak frites (8 €) ou entrecôte garnie (14,90 €), fromage (1,70 €), fruits, yaourts (1,50 €) tartes et desserts (3,90 €).

La salle de restauration (Photo Élodie Boschet/Objectif Gard)

L’estomac rempli, les sportifs digèrent tranquillement au soleil ou rechaussent directement leurs skis pour dévaler les pistes. Encore et encore... À 16h30, tandis que le soleil devient discret, il faut tranquillement revenir à la station. Les téléskis vont s’arrêter, le froid va s’installer et la nuit va tomber. Sur le vaste parking où les voitures sont stationnées par dizaines, les skieurs remballent leurs affaires. Les plaques d’immatriculation affichent, pour la grande majorité, une appartenance au Gard, à la Lozère, l’Hérault et parfois l’Aveyron ou l’Ardèche. Il faudra donc compter environ deux heures de route, parfois plus, pour rentrer chez soi. Avec l’envie de revenir goûter aux joies glissantes de l’Aigoual. Tant que la neige est là…

Renseignements et tarifs sur www.pratpeyrot.fr.

Élodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité