A la uneActualités

DIMANCHE VILLAGES La montée en débit arrive dans les territoires ruraux du Gard !

Depuis novembre dernier, Françoise Laurent-Perrigot, vice-présidente du Département du Gard, déléguée au Haut Débit, sillonne le Nord du département pour rencontrer les élus locaux afin de leur présenter les travaux que le Département va réaliser dans leurs communes.

En attendant la fibre optique pour tous, dans un premier temps, le Département réalise des travaux de montée en débit dans ces territoires très ruraux, handicapés par un débit très lent, voire absent.

Le 16 février dernier, la Vice-présidente du Département a rencontré les élus de Saint Victor de Malcap, de Saint-Denis et de Potelières. Entre le 6 et le 16 février, la vice-présidente du Département aura ainsi rencontré les élus de 12 communes : Courry, Saint-Brès, Meyrannes, Saint-Jean-de-Serres, Savignargues, Maruejols-les-Gardon, Montfaucon, Lirac, Méjannes-lès-Alès, Saint-Victor-de-Malcap, Saint-Denis, et Potelières.

Pour ces communes la technologie utilisée est la Montée en Débit (MED) qui consiste à installer un Nœud de raccordement abonné de montée en débit (NRA-MED)* à proximité du sous-répartiteur et de le relier en fibre optique au NRA d’origine. La distance entre les habitations et le NRA-MED est rendue plus courte, ainsi l’affaiblissement du signal est moindre et le débit est meilleur (Haut Débit).

Pour ces communes, les délais prévisionnels de mise en service pour un accès entre 5 et 10Mbits/s après travaux : entre le 9 novembre 2018 et le 29 juillet 2019. Le réseau d’initiative publique Wi-Gard, piloté par le Département, va généraliser l’accès au très haut débit pour tous les Gardois à l’horizon 2022 puis une couverture en fibre optique de l’ensemble du Département d’ici 2030.

Le Département s’engage dans ce projet d’envergure, en application du plan national très haut débit, pour que l’ensemble du territoire soit équipé de manière équitable. À l’heure actuelle, 40% des Gardois ont un accès au très haut débit (THD). Mais cet accès est très disparate : 28% seulement des Gardois ont un accès au TDH en zone rurale. Sous l’impulsion du Président Denis Bouad, le Département, acteur de la solidarité des territoires, s’engage pour garantir l’égalité d’accès aux nouvelles technologies à tous les Gardois.

Il pilote et finance le déploiement du Réseau d’initiative publique (RIP) Wi-Gard pour l’accès au THD dans les zones hors agglomérations (zones A.M.I.I.) et l’implantation de pylônes destinés à la résorption des zones blanches pour l’accès à la téléphonie et à l’internet mobiles (3G). En 2018, 13,7 M€ sont inscrits au budget primitif départemental dont 12,8 M€ pour le réseau fibre optique et 0,87 M€ pour les pylônes de téléphonie mobile.

*Un NRA-MED (Noeud de Raccordement Abonné de Montée en débit) est un équipement (armoire de rue, shelter...) dans lequel des éléments actifs sont installés pour la diffusion des données sur internet.

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité