ActualitésEconomie

EN IMAGES 2e forum littoral de l’emploi saisonnier au Grau-du-Roi

C'était au Gard d'accueillir cette année ce rendez-vous de l'emploi.

Recherche pizzaïolo expérimenté pour le Grau-du-Roi face à la mer...

À voir les parkings voisins remplis comme aux belles heures estivales, impossible de douter de la force d'attraction du Forum littoral de l'emploi saisonnier ce jeudi matin au Grau-du-Roi.

Sous le chapiteau, attablés à des stands, les recruteurs attendent les candidats, qui CV en main et motivation en bandoulière font la queue. La plupart des professionnels ne peuvent rester que le matin et enchaînent les entretiens rapides. Premiers contacts, premiers échanges qui suffisent parfois à distinguer les plus motivés et qualifiés. Entre la grande salle du Palais des Sports et le chapiteau spécial, 1 300 offres attendent les candidats. Du pizzaïolo à la femme de ménage en passant par  l'animateur de centre de loisirs, les postes sont variées.

À la Pizzeria Scarselli's au Grau-du-roi, on est en quête d'un commis de cuisine et d'un pizzaïolo. "Mais d'un vrai ! Expérimenté. Histoire de nous soulager un peu mon mari et moi", explique Josy. Elle n'a vu que deux candidats pour l'instant mais explique qu'un contrat de six mois peut facilement intéresser les spécialistes. "On verra bien !"

Au Camping du Boucanet, on a compté les candidats par dizaines (photo F. G.)

Côté hôtellerie en plein-air, le camping Capfun du Boucanet recrute six employés et a vu défiler plus de 45 candidats ! Emmanuelle et Floriane ont donc eu une matinée bien remplie. "On propose des emplois variés, de la réception au responsable d'épicerie ou des temps partiels pour le nettoyage des mobil-homes. Et il y a une bonne ambiance." Réponse pour les candidats dans quelques semaines.

Venue avec sa maman, Manon, 18 ans, qui a arrêté l'école à 14 ans, cherche un emploi dans le commerce à Aigues-Mortes ou au Grau-du-Roi. "J'aimerais bien me faire un peu d'argent pour passer mon permis", raconte la jeune femme. Plutôt timide, la candidate trouve le principe de la journée "sympa. On peut se présenter directement, c'est plus facile."

Au micro Robert Crauste, le maire graulen, au centre Laurent Pélissier, le président de l'intercommunalité Terre de Camargue, et à gauche Stéphane Rossignol, le maire de la Grande-Motte et président du Pays de l'Or.

Pour l'inauguration officielle prévue à midi, les différents partenaires se sont succédé dans des monologues un peu longuets. Mais les liens sont tissés le long du littoral, voilà l'essentiel. Laurent Pélissier, le président de terre de Camargue a aplani les différences et rivalités d'une rive à l'autre du Vidourle : "d’un côté une communauté de communes de 20 500 habitants, de l’autre une communauté d’agglomération de 44 000 habitants, d’un côté le département du Gard, de l’autre celui de  l’Hérault. Et pourtant, nous réussissons à travailler ensemble ! Dans le domaine de l’eau potable, pour sécuriser la ressource. Pour la déchetterie, le temps des travaux de réfection de leur équipement à La Grande Motte. Et puis bien sûr, dans le domaine de l’emploi avec ce Forum d’une nouvelle envergure :  130 recruteurs sont rassemblés aujourd’hui, 1 300 offres d’emploi sont proposées avec une grande diversité de métiers et de qualification." Le président Pélissier a souligné l'important travail de préparation en amont : des ateliers ont été organisés pour les demandeurs d’emploi. Les entreprises ont été également accompagnées et conseillées dans la définition des profils de poste.

L'Armée de l'air recrute.

Au fil des stands, on tombe aussi sur la Gendarmerie, l'armée de Terre et celle de l'Air. Le major Marie-Christine Lebon, désormais réserviste, a servi 40 ans dans l'armée de l'Air et fait de nombreuses interventions dans le Gard, l'Hérault et en Lozère auprès des scolaires. Ce matin, une jeune femme a découvert que tous les postes militaires n'étaient pas réservés aux hommes. Une révélation...

Orpi de la Grande-Motte a auditionné quatorze candidats (photo F. G.)

Valérie et Virginie, de l'agence Orpi de la Grande-Motte, ont auditionné quatorze candidats et candidates. Elles cherchent aussi bien des agents commerciaux que des femmes de ménage à temps partiels pour les locations meublées. Elles proposent aussi des contrats de location spécial saisonniers. Dans quelques jours, elles convoqueront les meilleurs pour des tests.

Une candidate venue de Juvignac dans l'Hérault. (photo F. G.)

Plus loin, Marine, 22 ans, venue tôt de Juvignac, dans l'Hérault distribue ses CV au fil des échanges. La jeune femme doit reprendre des études de puériculture à la rentrée. Un poste dans la vente l'intéresserait mais là, elle postule pour un poste d'assistante de barman. Son envie ? Cumuler les expériences professionnelles variées en attendant la rentrée.

Dans la même file, Laure Fabriguettes, animatrice de l'épicerie solidaire d'Aigues-Mortes, accompagne plusieurs candidats. Maryse, la cinquantaine, cherche un poste d'aide-comptable, de technicienne de surface ou d'aide à domicile. Deux autres candidats aigues-mortais font aussi leur tour.

Deux patronnes aigues-mortaises en quête de personnel

Tout au fond du Palais des sports, deux commerçantes aigues-mortaises discutent avant la pause-déjeuner. Laure Gonzalez, de l'Aromatik, a fait passer plusieurs oraux à des candidats. Elle réfléchit à la sélection à tête reposée. Gisèle Ollivier, restauratrice au Gardian Burger, cherche deux employés pour l'été. "Ça nous permet de gagner du temps de venir ici car on a beaucoup de tâches à accomplir et un emploi du temps chargé."

L'épicerie solidaire d'Aigues-Mortes est venue accompagner des candidats.

Le Forum a été particulièrement organisé par les Services emploi sous la responsabilité de Marie Granier à Pays de l’Or et de Françoise Caillon à Terre de Camargue. Pôle emploi, partenaire de cet événement, a mobilisé une quinzaine d'agents. Et, à l'analyse de notre tour d'horizon, chercheurs d'emplois et recruteurs semblent trouver leur bonheur dans cette formule.

F. G.

Etiquette

Florence Genestier

Arrivée à Objectif Gard depuis juillet 2017, ma première carte de presse date de 1991 (si, si !). Née en Bourgogne, des études lyonnaises, quinze ans de PHR dans une région de montagnes, puis un détour par une mairie, la vie web d'associations et de projets sur Paris, Dijon, le sud Bourgogne, quelques chroniques judiciaires. Me voilà chargée de l'actu de la Petite Camargue :) de l'Espiguette jusqu'à Vauvert et au-delà. C'est sportif mais passionnant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité