ActualitésSociété

BEAUCAIRE Emmanuel d’Alzon mise sur la nature

Dans son cadre champêtre, l'école élémentaire et maternelle d'Alzon ouvrait ses portes aux parents.

Un parc comme cour de récréation, les enfants et les parents apprécient (photo Corentin Corger)

L’école maternelle et élémentaire de l’Institut Emmanuel d’Alzon de Beaucaire ouvrait ses portes aux nouveaux parents mais aussi aux actuels, qui profitent de l’occasion pour découvrir la classe de leurs enfants. 

L’établissement privé et catholique a vu défiler les familles, dont des nouvelles qui franchissaient pour la première fois le seuil de l’institut. Un lieu reculé du centre-ville de Beaucaire et isolé au milieu des bois. Un cadre bucolique qui plaît évidemment aux futurs parents d’élèves. « C’est grand, ça a l’air sympathique, pour l’instant c’est plutôt positif », concède Audrey, dans les premiers moments de sa visite. Axer sur le côté naturel, un choix voulu par la directrice de l’enceinte, Bérangère Bouet : « les enfants peuvent bénéficier du parc pendant la récréation. Ils profitent d’une belle qualité de vie. » Un atout qui rentre dans un projet global d’éducation : « cela nous permet de développer des activités. En ce moment les enfants viennent avec leurs vélos pour se promener. On a aussi un potager, ce qui permet de responsabiliser les enfants ».

Actuellement, les animaux et notamment ceux de la Camargue sont mis à l’honneur dans le musée (photo Corentin Corger)

Responsabiliser, autre valeur très présente dans la méthode d’Alzon. Au moment de la récréation, les enfants sont séparés en fonction du niveau d’âge pour limiter les conflits. « On a même mis en place des médiateurs dans chaque classe. Cet élève est chargé d’intervenir en cas de problèmes. Il a pour mission de trouver un terrain gagnant-gagnant pour les deux parties », reprend la directrice. Nature et autonomie se combinent aussi dans le musée mis à disposition des enfants. Ces derniers viennent y découvrir sculptures et photographies.

Alix, élève de CM2, sert de guide aux parents (photo Corentin Corger)

Toujours dans cette volonté d’investir les élèves dans la vie de l’école, les élèves de CM2, comme au musée, servent de guide aux visiteurs. Alix, donne la marche à suivre : pas le temps de traîner, il y a beaucoup de pièces à voir !

Les petites-filles en profitent pour faire découvrir leurs classes à leur grand-mère (photo Corentin Corger)

Une après-midi portes ouvertes dont profitent également les familles dont les enfants sont déjà scolarisés à Emmanuel d’Alzon. « Les parents posent les enfants à l’entrée de l’école et n’ont jamais l’occasion de monter dans les classes. Là c’est l’opportunité de voir où leurs enfants apprennent et de discuter avec les instituteurs », glisse Bérangère.

Un établissement qui propose également un enseignement spécialisé, avec une classe ULIS (unités localisées pour l’inclusion scolaire) réservée aux élèves en situation de handicap. En tout, le site, primaire et maternelle confondues, compte 14 classes. Certaines sont à double niveau. Un choix également décidé par l’encadrement éducatif pour que l’élève soit capable de s’adapter à différents fonctionnements. Un aménagement qui permet également aux enfants précoces de pouvoir plus rapidement entrer au collège. Une qualité d’accueil qui concoure à renforcer la réputation de l’institution. 

Corentin Corger

 

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité