ActualitésSociété

TOROS Saint-Gilles s’installe, la feria prend du volume

La feria de la Pêche et de l'Abricot aura lieu les 18 et 19 août avec une novillada, la finale du bolsin Nîmes Métropole et une corrida au programme.

Dans le dos, avec Thomas Joubert, le souffle de l'aficionado est souvent coupé (Photo Anthony Maurin).

Il est des villes qui renaissent de leurs cendres grâce à l'engagement d'une poignée de passionnés.

À Saint-Gilles, quand on parle toros, on peut imaginer les difficultés rencontrées par ces quelques uns mais ils poursuivent le travail. Toro Pasión, puisque c'est de cette société dont il s'agit, a pris la tête des arènes en 2014 et depuis, la feria va a mas comme on dit.

Une programmation intelligente et intelligible, telle est la vision de Toro Pasión.  2018 est une année particulière pour les arènes Emile Bilhau, qui célèbrent leurs 80 ans d’existence. Première course de la feria, le samedi 18 août à 17h30, une novillada.  Concours qui plus est ! En compétition, six élevages français réputés. Héritiers de François André, Jalabert, Gallon, Blohorn, Malaga et La Paluna.Face à eux, deux attendus et une surprise.

Adrien Salenc, le Nîmois qui a réalisé une belle prestation en 2016 dans ces mêmes arènes Emile Bilhau, fait son retour en chef de lidia. Autre Nîmois, El Rafi. Il vient de débuter dans la catégorie et sera très attendu à Saint-Gilles. Le jeune sait faire, il doit maintenant le prouver au plus grand nombre. Enfin, la nouveauté du cru 2018, Diego San Roman. Pour l'organisation, c'est une véritable pépite mexicaine, reconnue pour la finesse de son concept à la muleta.

Le dimanche en matinée, Grand Bolsin de Nîmes Métropole. Pour la 3ème année consécutive, les arènes de Saint-Gilles accueilleront la grande finale. Ce spectacle, organisé en classe pratique et en costume de lumières,
présentera les meilleurs apprentis toreros, issus des épreuves de sélection des 21 et 22 avril derniers.

Le dimanche à 17h30, corrida de Luis Algarra. Des toros qui ne foulent pas souvent le sol des arènes française mais qui apporteront la noblesse voulue pour que les toreros triomphent. D'ailleurs, en parlant d'eux, c'est le juste Emilio de Justo qui mènera la danse. Après s’être révélé de façon indiscutable aux aficionados du Sud-Ouest l’an dernier 2018 devrait être l’année de la consécration. Les deux autres piétons seront le maestro Thomas Joubert et le jeune matador de toros Andy Younes. Des noms communs pour un amour propre. Ces deux-là ont toujours réussi de belles et grandes choses à Saint-Gilles !

Tarif : Novillada, entrée générale debout : 25 euros; entrée générale assise : 30 euros. Corrida, rang 1, 55 euros, rang 2 et 3 à 50 euros, rang 4 à 45 euros. Entrées générales assises et debout : 35 euros. Jeunes de moins de 10 ans accompagnés (gratuit). Abonnement spécial jeunes de moins de 25 ans fixé à 30 euros, pour les deux spectacles (100 places disponibles).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité