ActualitésSociété

VAUVERT Fête conviviale pour la fin des travaux de la rue de la République

Rien de tel qu'une belle fête pour faire oublier les tracas quotidiens générés par des mois de travaux et un chantier mobile en centre-ville.

Expo photo souvenir de l'avant-après travaux. En plein air.

Les travaux de réaménagement de la rue de la République, la rue principale vauverdoise, sont enfin terminés. Le chantier mobile et à déviations plurielles est enfin bouclé.

Pour fêter cette nouvelle traversée de ville, plus belle et plus accueillante, la ville a organisé une fête populaire, vendredi 25 mai en soirée. Après plus d’un an de travaux, les riverains et visiteurs découvrent peu à peu la nouvelle traversée d’agglomération. De larges trottoirs, des poiriers d’ornements, une voie cyclable, un nouveau mobilier urbain et des éclairages publics plus économes et efficaces. "Un nouveau souffle au centre-ville", dixit la communication municipale, ce qui redonne "l’envie de parcourir la rue à pied, à vélo ou en voiture". C'est assez vrai, d'autant plus que les travaux s'éternisant, on n'avait plus guère envie de circuler au centre-ville vauverdois...

Deux phases

Les travaux se sont déroulés en deux phases dont la première en 2016. Place de l’Aficion, le giratoire a retrouvé son rôle de distribution des flux de circulation avec des bretelles à double sens. Associés au changement de sens de la rue de la République, ces aménagements facilitent l’entrée dans la ville depuis Saint-Gilles et Aimargues et orientent les visiteurs vers le centre-ville et ses commerces.

Tout au long de l’année 2017 et en ce début de 2018, la seconde tranche de travaux, la réfection complète de la rue de la République proprement dite, s’est faite en plusieurs secteurs successifs afin d’occasionner le moins de gêne possible pour les riverains et les commerçants. Le chantier a tenu les délais pour un montant total de travaux de 2 348 806 euros et avec les subventions du Département du Gard, de la Région Occitanie, de l’État, du SMEG (Syndicat mixte d'électricité du Gard) et d’ENEDIS.

Esteban, qui tient la main du maire de la Ville, est un jeune Vauverdois choisi comme mascotte pour la communication municipale sur les travaux et la fête (photo F.G?)
Le club de Capoeira de Vauvert, l'une des multiples associations conviées et animatrice de la fête inaugurale (photo F.G.)

Afin de fêter l’évènement, on a - beau début ! - fermé la rue flambant neuve à la circulation. L'Élan Vauverdois d’Athlétisme, Courir à Vauvert, Canicross30, Krokoroller, l’Amicale Vauverdoise, le Centre culturel et son atelier de Capoeira et des danses du monde, Vauvert Scrabble, le centre social et ses activités Hip-Hop  ont, entre autres, assuré l'animation dès 18 h ce vendredi 25 mai.

Une exposition photos de plein air "Ma vie de chantier" avec des explications sur la zone de rencontre, l’essence des arbres implantés, les économies d’énergies générées par la modernisation de l’éclairage public et les impacts positifs des changements de canalisations sur les économies d’eau et la santé étaient commentées.  Des animations musicales ont rythmé la soirée. La Fanfare des Goulamas et un bal rétro avec Jean-Pierre Sardi Sixties se sont succédé. Un vin d’honneur et une paella offerte pour tous par la ville et ses partenaires. Une paella qui est partie en plus de 450 portions. Beaucoup de familles ont participé à la soirée. Les plus optimistes ont compté 700 personnes.

Jean Denat, au centre et au micro, le maire de Vauvert, lors de la séquence des discours avec Denis Bouad, le président du Conseil départemental (F.G.)
Tous les sports au rendez-vous de la fête inaugurale. (photo F. G.)

Lors des discours qui ont suivi un petit défilé musical avec ballons de la place de l'Aficion à celle du Dr Arnoux, le maire, Jean Denat, a voulu s'entourer de compagnons politiques choisis. Il a chaleureusement remercié les entreprises, rappelé que le lancement de la rénovation s'était faite sous Guy Roca. "C'est un moment privilégié du mandat, après les difficultés du début, a souligné l'édile socialiste. Toute inauguration d'espace public, à deux ans des prochaines élections municipales, reste un atout pour les majorités en place, quelles qu'elles soient.

Le maire, comme l'a rappelé un des officiels présents sur l'estrade, est "le seul élu à portée d'engueulade". Peut-être qu'en prononçant ces mots, le représentant de la présidente de Région,  Carole Delga, espérait aussi, qu'en cas de travaux réussis, le maire devienne un élu à portée de félicitations. Jean Denat, lui, quelques jours après ce moment assez majeur pour sa majorité s'estime 'très heureux" du succès public de l'inauguration et vise "à revivre de tels moments de convivialité en coeur de ville". En politique comme en matière d'aménagement urbain, les critiques les plus âpres viennent toujours après la fête.

F. G.

Etiquette

Florence Genestier

Arrivée à Objectif Gard depuis juillet 2017, ma première carte de presse date de 1991 (si, si !). Née en Bourgogne, des études lyonnaises, quinze ans de PHR dans une région de montagnes, puis un détour par une mairie, la vie web d'associations et de projets sur Paris, Dijon, le sud Bourgogne, quelques chroniques judiciaires. Me voilà chargée de l'actu de la Petite Camargue :) de l'Espiguette jusqu'à Vauvert et au-delà. C'est sportif mais passionnant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité