Actualités

BAGNOLS La police municipale aura son poste rénové en septembre

Transféré pour l’instant à l’Îlot Saint-Gilles, le poste de police municipale regagnera ses locaux de la place Pierre-Boulot à la fin de l’été.

Le maire de Bagnols, Jean-Yves Chapelet (à droite) lors d'une visite de chantier du poste de police municipale jeudi matin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Et si les anciens locaux ont été conservés, ils ont aussi et surtout été agrandis, et les travaux battent actuellement leur plein pour s’achever, si tout va bien, en septembre.

Des locaux plus grands à un endroit stratégique

« On a recruté un policier municipal supplémentaire l’année dernière et cette année aussi, alors on adapte les locaux », note le maire, Jean-Yves Chapelet, jeudi matin à l’occasion d’une visite de chantier. Et « adapter les locaux » ça veut donc dire les agrandir. Ainsi, la municipalité a récupéré deux locaux mitoyens « et on double la surface au sol », précise l’édile. De quoi accueillir dans de meilleures conditions la vingtaine d’agents, policiers municipaux et agents de sécurité de la voie publique, leur matériel et bien évidemment les usagers.

L’idée est aussi de « créer ici un pôle mairie annexe. On a fait les services à la population l’année dernière et le poste de police municipale est la dernière opération de cet ensemble », avance Jean-Yves Chapelet. Il faut dire que l’endroit est stratégique, à cheval entre le centre-ville et le quartier des Escanaux. « C’est un lien et c’est pratique car il y a du parking en zone bleue autour, note le maire. L’usager peut venir faire ses démarches et rester garé une heure et demie gratuitement. »

Un dispositif expérimental

Un investissement de 150 000 euros compris dans le Plan sécurité présenté au printemps, qui compte notamment l’extension de la vidéosurveillance. « La sécurité passe par les actions et les moyens qu’on met en place », affirme l’élu, avant de prendre l’exemple du premier Conseil des droits et devoirs des familles, un dispositif expérimental mis en place notamment à Nîmes, qui s’est tenu mercredi après-midi en mairie.

Accompagné des autres autorités publiques, le maire a reçu cinq adolescents posant des problèmes de délinquance et leurs parents. « C’est plus qu’un rappel à la loi », explique Jean-Yves Chapelet. L’idée est « d’essayer de les récupérer, poursuit l’édile. On leur explique qu’ils sont rentrés dans nos radars et que maintenant on les suit. » Toutefois, le maire prévient : « il n’y aura aucun laxisme. On leur tend la main, mais on ne le fera qu’une fois. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité