Faits Divers

NÎMES Accusé de violences sur son ex : « cette fille, elle aime bien se faire brutaliser ! »

Palais de justice de Nîmes (DR)

Nabil, 30 ans et 14 mentions sur le casier judiciaire, et son ex-copine, une lycéenne à Philippe Lamour à Nîmes, ne sont pas d'accord sur le déroulé des faits du 10 novembre dernier.

Nabil, le prévenu, accusé d'avoir commis des violences sur son ex-petite amie, jure qu'il ne l'a pas frappé mais concède toutefois :

- C'est possible qu'elle se soit cognée malencontreusement...

- Ce n'est pas vous qui l'auriez cogné malencontreusement ?, tente le malicieux président Bandiera.

Nabil assure que non avant d'être mis en difficulté par les hématomes constatés au front, à l'épaule et sur les cuisses de la victime...

- On s'est un peu chamaillé, reconnaît-il. C'est vrai que j'ai été un peu impulsif, mais pas violent.

Le président en doute... D'autant que devant le juge des libertés, le trentenaire avait prononcé cette phrase terrible :

- Je ne l'ai pas frappée, mais de toute façon cette fille elle aime bien se faire brutaliser !

À l'issue du délibéré, Nabil a été condamné à 10 mois de prison dont la moitié avec sursis. Il devra indemniser son ex à hauteur de 900€ et ne pourra plus entrer en contact avec elle.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité