A la uneActualitésSociété

GARD Les papys (et mamies) font de la résistance

Manifestation des retraités alésiens ce jeudi matin. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Ce jeudi, les retraités gardois sont à nouveau dans la rue pour manifester contre la hausse de la CSG (contribution sociale généralisée), rebaptisée pour l'occasion "Casse Sociale Généralisée" !

Les prises de parole devant le Cratère à Alès. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Presque un retraité sur deux est touché par la hausse de la CSG qui a augmenté de 25% environ (sur une retraite de 1 200€) depuis le 1er janvier dernier. À Alès, le représentant de l'union locale de la CGT, Alain Martin, fait partie de ceux-là : "Je suis en retraite depuis le mois de novembre et je perds 40€ par mois. Pour vous donner une idée, pour ma retraite de fonctionnaire territorial, je touche 1 500€ net mais je n'en ai réellement que 60%".

Les retraités Alésiens, comme beaucoup d'autres ailleurs, ressentent un matraquage fiscal. "Sous François Hollande, poursuit Alain Martin, il y avait déjà eu la demi-part des impôts. Maintenant, on parle de la suppression de la pension de réversion des épouses et d'une retraite à points sans savoir ce qu'ils vaudront...", souffle le syndicaliste qui résume la CSG à une "Casse Sociale Généralisée". Ce ras-le-bol, près de 150 retraités alésiens l'ont exprimé, ce jeudi matin devant le Cratère, avant de faire un tour dans les rues du centre-ville.

Ce midi, lors de la manifestation des retraités à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

À Bagnols, rendez-vous était donné à midi place du Bourgneuf. Un rendez-vous auquel une soixantaine de manifestants, encartés à la CGT, FO et FSU, ainsi qu'au Parti communiste français et à la France insoumise, ont répondu présent. "Nous revoilà", a ainsi lancé au micro Louise Moulas, de FO, allusion aux deux journées de mobilisation des retraités en septembre puis mars derniers. Et pour FO, plus que la hausse de la CSG, c'est la CSG tout court le problème, "une attaque sans précédent contre notre système de sécurité sociale."

Côté CGT, le secrétaire de l'union locale Bagnols, Patrick Lescure, estime que "faire plaisir aux plus riches c'est faire payer les plus pauvres" avant de juger l'idée que la hausse de la CSG serait compensée par l'exonération de la taxe d'habitation d'"hérésie". Une mobilisation marquée par l'unité syndicale présentée, avec neuf organisations à l'appel, et qui pourrait perdurer : "nous serons là aussi pour le projet de loi sur les retraites, qui est un sabotage de l'héritage de 1946", lance Patrick Lescure.

Le cortège est parti de la permanence de Françoise Dumas pour se rendre à celle de Philippe Berta (photo Corentin Corger)

À Nîmes, comme les cheminots le 18 mai dernier, les retraités ont choisi de se rassembler devant la permanence de la députée La République en Marche, Françoise Dumas. Cette dernière n'était pas présente ou n'a pas souhaité les recevoir, diront les plus coriaces. Néanmoins, une collaboratrice de son cabinet la représentait mais au sein de la permanence de Philippe Berta. Où le député MoDem a reçu la délégation des neuf représentants des organisations syndicales et associatives de retraités, plus l'UNSA, qui s'est rajoutée.

Quelques prises de paroles avant de marcher : "Macron et son gouvernement continuent, les retraités aussi ! " Le cortège a rejoint les Jardins de la Fontaine pour se rendre rue Racine et rencontrer le député de la 6e circonscription du Gard afin de lui remettre des pétitions et des doléances. Une hausse de la CSG pour les retraités, "qui ne passe toujours pas. Nous sommes plus que jamais en colère", affirme Régis, responsable FO de l'union départementale des retraités. "Il suffirait d'une loi de finances rectificative pour annuler l'augmentation", avance t-il. Le rapport de force n'est pas terminé. Les papys et les mamies sont prêts à faire de la résistance.

Tony Duret (à Alès), Thierry Allard (à Bagnols) et Corentin Corger (à Nîmes)

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité