Actualité générale.

AIMARGUES De nouveaux locaux pour les services techniques

Sans regrets, les services techniques municipaux ont quitté la rue Charles-de-Gaulle pour la rue des Vergers.

Des garages vastes pour les Services Techniques.

Entre croissants, jus de fruits et café, les services techniques aimarguois ont inauguré lundi matin à la bonne franquette leurs nouveaux locaux, rue des Vergers, juste derrière l'usine Éminence.

Un grand terrain, ex-Gaz de France, nanti de vastes hangars pratiques et d'un ensemble de bureaux administratifs prêts à l'emploi. Un espace de 13 000 m2, situé en zone non inondable - ce qui est pratique, surtout à Aimargues. Un peu démoralisés par l'état de leurs locaux précédents, qui connaissaient quelques fuites du fait de la vétusté du lieu, les employés sont désormais logés dans des garages et des bureaux beaucoup plus adaptés à leurs tâches quotidiennes.

Une opération immobilière qui a pu se faire grâce à un échange de terrain avec une propriété municipale juste à côté et qui a permis à l'entreprise GDF, passée de cinquante à dix salariés au fil des ans, de faire construire des locaux plus adaptés à l'effectif. Si Jean-Paul Franc, maire d'Aimargues, vise désormais à rentabiliser le site, qui peut aussi bien accueillir des formations que des stages et non pas des associations en mal de logement, ce relogement des services techniques ôte une sacrée épine du pied à la commune.

Le relogement des services techniques reste un casse-tête récurrent pour nombre de collectivités locales, confrontées au vieillissement des premières implantations et à leur inadaptation grandissante aux mécaniques et méthodes d'aujourd'hui. Les bureaux ont été inaugurés en 1993. L'emplacement des nouveaux locaux techniques à l'entrée de la commune, qui gagne sans arrêt des habitants, se révèle aussi plus pratique pour les interventions.

Reste à savoir combien coûteront au final ces nouveaux locaux..

Des bureaux en bon état quasi prêts à resservir.
De quoi stocker des archives...
Pour les services techniques, c'est une respiration bienvenue.

Etiquette

Florence Genestier

Arrivée à Objectif Gard depuis juillet 2017, ma première carte de presse date de 1991 (si, si !). Née en Bourgogne, des études lyonnaises, quinze ans de PHR dans une région de montagnes, puis un détour par une mairie, la vie web d'associations et de projets sur Paris, Dijon, le sud Bourgogne, quelques chroniques judiciaires. Me voilà chargée de l'actu de la Petite Camargue :) de l'Espiguette jusqu'à Vauvert et au-delà. C'est sportif mais passionnant !
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité