ActualitésPolitique.

NÎMES L’ambassadeur du Royaume-Uni a rencontré les Nîmois

C’est debout qu'Ed Llewellyn s’est exprimé lors de sa visite à la maison de l’Europe (Photo Norman Jardin / Objectif Gard)

Le représentant de la Grande-Bretagne était en visite dans le Gard. Lors d'une conférence-débat, il a échangé et répondu aux questions des Nîmois sur le Brexit.

"J'ai profité du quart-d‘heure nîmois". C'est avec humour, qu'Ed Llewellyn s'est excusé pour son léger retard. Mais l'assistance ne lui en a pas voulu car elle était toute acquise à sa cause. Ce rendez-vous avait attiré une trentaine de personnes. Parmi eux, des Anglais vivant en France, des bénéficiaires du programme Erasmus et quelques Anglophiles. Les Français parlaient en Anglais et les Anglais en Français. La maison de l'Europe avait mis les petits plats dans les grands. Les murs étaient décorés avec des drapeaux des pays participants à la coupe du monde de football. Sur les tables, des biscuits à la génoise d'orange et du café avaient été mis à disposition de tous.

"Le Royaume-Uni sera toujours à 20 miles de Calais"

Son Excellence l'ambassadeur du Royaume-Uni a débuté par un discours de presque quarante minutes pendant lequel il a expliqué le processus du Brexit et les négociations de sortie de l'Union Européenne. Il s’est voulu rassurant sur ce sujet. "Ce n'est pas un divorce. Le Royaume-Uni sera toujours à vingt miles de Calais." 

Le public a été très attentif aux propos de l’ambassadeur du Royaume-Uni (Photo Norman Jardin / Objectif Gard)

L'ex-chef d'état-major au nº 10 Downing Street (*) de 2010 à 2016, a souligné la coopération franco-britannique en matière militaire mais aussi dans les domaines de la sécurité et économique. L'ancien conseiller spécial du premier ministre David Cameron a ensuite répondu aux nombreuses questions des participants. Les interrogations portaient sur la sécurité, l'avenir de l'Irlande du Nord et la libre circulation des personnes. Le baron Llewellyn a aussi confirmé que le Brexit ne se serait pas remis en cause et que le vote des Britanniques serait respecté.

Puis il a terminé cette conférence-débat en faisant la promotion du compte twitter de l’ambassade du Royaume-Uni en France. Ed Llewellyn s’est ensuite plié à une séance de photos avec les participants avant de poursuivre sa visite nîmoise.

Norman Jardin

* À Londres, le Le 10 Downing Street est la résidence officielle et le lieu de travail du Premier ministre du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité