A la uneActualités

GARD En images : jour de résultats du bac dans les lycées

Admis ? Recalé ? Au rattrapage ?

(Photo Anthony Maurin).

Les résultats du bac ont été dévoilés ce matin à 10 heures dans toute l’Académie de Montpellier, et donc dans le Gard. Tour d’horizon de ce moment toujours particulier à Nîmes, Alès et Bagnols.

Nîmes

À Nîmes, au lycée Daudet, les jeunes étaient au rendez-vous. Une dizaine une heure avant que les résultats ne soient officiels, une cinquantaine à trente minutes de l’heure H puis plus de 200 à 10h. Autant dire que l’apéritif a dû être savoureux car les éclats de voix ont réveillé Nîmes et l’Écusson.

(Photo Anthony Maurin).

Les années passent, changent, mais les comportements adolescents demeurent identiques. Si les smartphones n’existaient pas il y a quelques promotions, depuis les souvenirs se gravent sur la toile et les applications. C’est plus rapide, plus partagé et certainement plus célébré.

Des parents sont venus en éclaireurs ou en famille, les bacheliers restent en meute, ne côtoyant leurs aînés que pour leur annoncer la bonne nouvelle et pour faire la traditionnelle photo tant attendue par les grands-parents et le reste de l’arbre généalogique. « Je m’y attendais mais c’est toujours rassurant de se dire que les vacances pourront être bonnes ! Je n’ai pas eu de mention mais l’essentiel est fait. Mes parents sont heureux et nous allons fêter ça ce week-end. Je vais aussi le fêter avec les potes car avoir le bac signifie la fin d’un cycle… », détaille avec beaucoup de maturité Antoine qui poursuivra son cursus à la fac de Nîmes.

(Photo Anthony Maurin).

« On l’a eu toutes les deux ! On a révisé ensemble et maintenant on va à la fac ensemble à Montpellier alors il va falloir commencer à s’intéresser aux apparts. C’est génial ! », affirme Julie, fière et posant sur de nombreux selfies. Mais pour tout le monde, les choses ne sont pas aussi claires… « Je ne pensais pas l’avoir du tout mais je vais au rattrapage. C’est déjà bien mais cela m’oblige à me mettre au boulot en quelques jours pour tenter l’impossible. Avoir le bac serait excellent mais il me manque beaucoup de points et je ne sais pas quelles matières prendre », songe Sofiane. « Mais non tu vas l’avoir c’est sûr ! On le fêtera ensemble et on va t’aider à réviser ! », lui retourne Adrien, un collègue qui passait avec le sourire aux lèvres.

Bagnols

Au lycée Einstein de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Ce matin c’était l’effervescence au lycée Einstein de Bagnols, un des plus grands du Gard, pour le dévoilement des résultats du bac 2018. Les élèves, souvent accompagnés de parents autant voire plus stressés que leurs enfants, sont venus nombreux, même si la foule a été plus compacte par le passé, la faute aux résultats sur internet, sans doute. Reste que les sourires étaient nombreux dans la cour.

Alès

L'attente était difficile pour tous les lycéens venus découvrir leurs résultats ce vendredi matin au lycée JBD. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

9h57. Devant le bâtiment F du lycée Jean-Baptiste Dumas à Alès, la pression est insoutenable pour les jeunes venus découvrir leurs résultats au Bac. « Plus que trois minutes, c’est pas encore l’heure ! », lance le personnel de l’établissement. Une torture. Lorsque 10h tapantes sonnent, la foule se rue sur les panneaux d’affichage. En quelques secondes, les premiers cris de joie éclatent, les premières déceptions aussi.

Les jeunes cherchent fébrilement leur nom sur les panneaux d affichage... Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Pour Zia, en section littéraire, ce sont des larmes de bonheur qui coulent sur ses joues : « j’ai la mention très bien ! Même si j’ai eu des bonnes notes toute l’année, je ne m’attendais pas à ça. Du coup je n’ai pas pu me retenir de pleurer. »

Zia, émue aux larmes. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Pas de pleurs pour Ludovic mais un énorme soulagement de devenir bachelier et de décrocher la mention bien : « après avoir bossé toute l’année, c’est une vraie satisfaction d’avoir réussi, même si je m’y attendais un peu », commente-t-il, le sourire accroché aux lèvres. Pour d’autres, il faudra passer par la case rattrapage ou revenir sur les bancs du lycée à la rentrée prochaine...

Zia (à gauche) et Ludovic (à droite) entourés de leurs amis. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Anthony Maurin (à Nîmes), Thierry Allard (à Bagnols) et Élodie Boschet (à Alès)

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité