Faits Divers

NÎMES Agression en centre-ville : Il a failli mourir le jour de ses 20 ans.

Vue aérienne du centre ville de Nîmes. DR

Nous sommes dans la nuit du 2 au 3 juillet dernier. Un jeune, fête son anniversaire en buvant et bavardant avec quatre copains sur un banc de l'avenue Jean-Jaurès à Nîmes. Aucun incident n'est à déplorer entre ces jeunes, lorsque déboule un homme fortement alcoolisé qui insulte et menace le groupe. " Il m'insulte. Je pars vers la voiture en évitant l'embrouille et il insulte ma mère. Je me retourne et là il me frappe avec un tesson de bouteille", raconte à la barre la jeune victime qui fêtait ses 20 ans ce soir-là. Grièvement blessé au cou, sa veine jugulaire est touchée et son pronostic vital engagé par les premiers secours " J'étais à terre, en sang, mort pendant deux minutes. Les secours ont été obligés de me réanimer ", poursuit avec émotion le jeune homme.

Des violences gratuites sur la voie publique

"À quelques centimètres près, cette histoire pouvait se terminer par la mort de ce jeune et aux assises. Comme souvent à Nîmes, l'alcoolisation massive, plus les armes, conduisent à des comportements très graves, inadmissibles et qui doivent être lourdement sanctionnés", souligne le vice-procureur Patrick Bottero qui réclame 6 ans de prison ferme et un mandat de dépôt à l'audience pour le prévenu, âgé de 28 ans, et déjà condamné à plusieurs reprises.

"Où sont les 5 personnes qui se sont acharnées sur mon client. Ils sont tombés à cinq sur lui ", clame maître Fanny Crozel qui obtient du tribunal une peine bien plus clémente que celle demandée par le parquet de Nîmes. Son client écope de 3 ans de prison dont 15 mois fermes, le reste de la sanction est assortie d'un sursis et d'une mise à l'épreuve. Le prévenu est maintenu en détention.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

1 commentaire sur “NÎMES Agression en centre-ville : Il a failli mourir le jour de ses 20 ans.”

  1. Je ne reviens pas de la décision du tribunal. 15 mois pour une tentative de meurtre quand même. Et d’autant plus récidiviste (j’espère pas de tentative de meurtre…).
    C’est incroyable. Dans un peu plus d’un an ce jeune pourrait rencontrer à nouveau ce criminel. Il a un an pour se remettre psychologiquement.
    Le jugement est tout simplement inapproprié et lâche. Je ne comprendrai jamais que lorsque des faits sont avérés souvent les criminels ont la moitié sinon moins de la peine requise.
    Question bête mais c’est un jury populaire qui donne l’avis final ou juste le juge?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité