A la uneFootballNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Quand les Crocos se raccrochent aux branches

Les joueurs du Nîmes Olympique ont partagé un moment de détente au parcours aventure de l’Écureuil à Chambon-sur-Lignon.

C’est Umut Bozok qui a ouvert le bal (Photo Norman Jardin / Objectif Gard)

Pour leur troisième jour de stage au Chambon-sur-Lignon, les Nîmois ont pratiqué l’accrobranche. Si certains ont stressé, tous ont passé un bon moment.

Au parcours aventure de l’Écureuil, les Crocos font les fiers. Mais quand arrive le moment de s’équiper quelques joueurs s’inquiètent. Ce n’est pas la séance sur les consignes de sécurité qui rassure les plus anxieux. Le premier à se lancer sur le parcours "Intrépide" est l’attaquant Bozok : « j’ai l’habitude, mon père a une tyrolienne dans son jardin », annonce le meilleur buteur de la Ligue 2, la saison dernière. Dans son groupe, il est suivi par Clément Depres et Lombardo. On commence tranquille.

Bernard Blaquart a montré l’exemple à ses joueurs (Photo Norman Jardin / Objectif Gard)

Plus loin, d’autres préfèrent le parcours "Aventure". C’est le cas de Thioub, Miguel, Alakouch, Vlachodimos, Blaquart et Lybohy. C’est ce dernier qui prend l’initiative et il s’en sort très bien. Derrière, le coach le précède. L’entraîneur tient à montrer l’exemple à ses joueurs.

Aux "Sauts de Tarzan", les visages se crispent

Il grimpe mais le farceur Thioub lui complique la tache en secouant une corde.  « Sada arrête ! », lui demande le coach. « Ce n’est pas moi ! C’est juste une rumeur ! », lui répond, hilare le milieu offensif. Vlachodimos, qui au départ était un peu réticent, dompte son inquiétude et ne s’arrête plus.

Teji Savanier est plus à l’aise à terre que dans les airs (Photo Norman Jardin / Objectif Gard)

Teji Savanier n’a pas vécu l’expérience de façon agréable. Il préfère regarder et encourager ses copains, à partir de la terre ferme. Sur le parcours "Téméraire", ça ne rigole pas. Enfin si, ça rigole. Avec Ripart, Valette, Bouanga, Valdivia, Hsissane, Guessoum, Paquiez, Valls, Deplagne, et Briançon. Au moment de faire les "sauts de Tarzan", les visages se crispent et les moqueries des copains déjà passés sont nombreuses.

Sada Thioub a fini par se lancer (Photo Norman Jardin / Objectif Gard)

Certaines épreuves sont impressionnantes et Bouanga a quelques hésitations. Gimenez, l’entraîneur des gardiens l’encourage. « Vas-y Denis, tu vas y arriver ! » Les mots sont les bons, l’ancien Lorientais se ressaisit et termine son parcours.

Après trois heures d’accrobranche, les Crocos sont plus nombreux à la buvette que dans les arbres. Ils se rafraîchissent en mangeant des glaces et commentent l’après-midi : « tu as fait quel parcours toi ? Le rouge et le noir ! Et toi ?»

Après l'effort, le réconfort pour les Crocos (Photo Norman Jardin / Objectif Gard)

Le clou du parcours est la "Super Tyrolienne". Ici, le câble est long de 200 mètres et haut de 16 mètres. Et là, les courageux se comptent au nombre de six. Valette, Arpinon, Gimenez, Bouanga, Ripart et Bozok qui ferme la marche.

Ils sont très attendus par les mangeurs de glaces. Ceux-là sont très pressés puisqu’une soirée grillades et pétanque les attend à l’hôtel "Bel-Horizon". Qu’ils en profitent car la suite du stage sera beaucoup plus studieuse.

De Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire), Norman Jardin

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité