Faits Divers

GARD Le militaire circulait avec sa femme, son fils… et 26 kilos d’herbe de cannabis

Dans la salle d'audience du tribunal correctionnel de Nîmes. Photo archive / Objectif Gard

Les douaniers ont procédé à l'interpellation d'un militaire espagnol d'une trentaine d'années, qui circulait sur l'autoroute A9, le 30 juillet.

Le soldat et sa famille venaient de Valence en Espagne et se rendaient en Suisse. De simples vacanciers ? C'est en tout cas ce qu'ils voulaient faire croire. Car le conducteur avait été déjà contrôlé en mars dernier et des soupçons de trafic de stupéfiants pesait sur lui. Lorsque dans la nuit de lundi les douaniers ont vidé la voiture sur une aire d'autoroute gardoise, ils ont trouvé 26 kilos d'herbe de cannabis sous le siège de son épouse, dans une cachette spéciale. Une cargaison qui est évaluée à 46 025 euros par la douane qui est venue réclamer cette somme au prévenu à l'audience du tribunal correctionnel de Nîmes, jeudi. En outre l’administration douanière réclame aussi la confiscation de la voiture Volvo qui a servi au trafic.

Reste à estimer le rôle précis du conducteur, un militaire d'un régiment d'artillerie espagnol qui gagne un peu plus de 1 000 euros par mois et qui aurait des problèmes financiers. Il désigne un copain de régiment comme le commanditaire de l'expédition.

" C'est une simple mule, il a un rôle secondaire. Il croyait qu'il y avait de l'argent dans la cache ", souligne son conseil, maître Camille Alliez. " Il est clair qu'il y a dans ce dossier une organisation, une structure de dimension internationale, avec plusieurs voyages similaires. Il y a un contexte mais l'on vous juge aujourd'hui pour les 26 kilos trouvés lundi dans votre voiture", indique le procureur de Nîmes, Éric Maurel, qui réclame 4 ans de prison ferme et un mandat de dépôt.

"En famille, on attire moins l'attention, ce qui laisse à pensez que vous avez utilisé votre femme et votre enfant, pour le trafic ", interroge la présidente du tribunal correctionnel, Christine Ruellan. La juridiction a condamné le trafiquant à 30 mois de prison ferme assortis d'un mandat de dépôt.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité