ActualitésCulture

SAINT-LAURENT D’AIGOUZE Des raseteurs à la Tour

Patrick Siméon expose à la Tour Carbonnière du 31 août au 16 septembre.

(Photo D.R)

Patrick Siméon, un personnage aux parcours atypiques et aux multiples talents, nous donne l'occasion unique de découvrir son travail dans un décor inoubliable, celui de la Tour Carbonnière, du 31 août au 16 septembre.

Patrick Siméon a eu plusieurs vies… toutes dominées par la passion. La passion des taureaux d’abord, et pour toujours, qui le poussera à aller au-devant de la mort dans un face-à-face avec l’animal sauvage qui a failli lui coûter la vie. La passion de l’art ensuite, pour lui le prolongement naturel de celle des taureaux. Moins physiquement risquée mais tout aussi violente et sublime à la fois.

Devenu homme et taureau, c’est une lutte créative avec lui-même permanente où se mêlent instinct et pulsion. Véritable autodidacte, sa démarche est aussi expérimentale que réfléchie. Son regard se nourrit sans cesse de ce qui l’entoure, de ce qu’il voit, entend, touche, aime, ressent… Avant de le restituer dans une explosion de couleurs et un tourbillon de formes où s’exprime toute la force et la douceur de son être.

"J’ai 54 ans et je découvre encore comme un enfant…"

Patrick Siméon (Photo D.R)

"J’ai 54 ans et j’ai été raseteur professionnel en course camarguaise pendant 17 ans. À 37 ans, j’ai arrêté ma carrière sportive et changé de vie… Amoureux de l’art mais sans bagage ni diplôme, j’ai eu la chance de rentrer au musée des Cultures taurines de Nîmes en tant que régisseur des œuvres", explique l'artiste. "En parallèle de mon activité professionnelle, j’ai réalisé la scénographie d’une centaine d’expositions, en France et en Espagne, tant avec des artistes locaux que des artistes de renommée internationale comme Claude Viallat, Combas, Hervé Di Rosa, Richard Texier, Lucien Clergue, Arroyo, Luciano Castelli… Récemment, j’ai encore changé de vie et après tant d’années à côtoyer et à exposer des artistes, je me suis lancé dans la création il y a à peine un an et j’ai déjà pu faire 15 expositions. Véritable défi personnel, peindre, découper, coller est aussi pour moi, et avant tout, un plaisir immense qui m’emporte dans des univers que je n’aurais jamais explorés autrement."

Un lieu chargé de la petite et de la grande histoire

Patrick Siméon (Photo D.R)

Attaché à ce village ou il a habité pendant 10 ans, Patrick Simeon a proposé à la municipalité de Saint-Laurent d’Aigouze une exposition atypique dans la salle de garde de la Tour Carbonnière. Le concept consiste en la réalisation d’une série de peintures mettant en scène la course camarguaise sur des panneaux de la façade extérieure des anciennes arènes de la ville.

Un support déjà peint il y a plus de 20 ans par les élèves de l’école communale et pour lequel le défi est de réaliser des œuvres nouvelles tout en laissant apparaître l’ancienne trace artistique des enfants qui illustre déjà ses panneaux. De grand format, 200 X 170 cm, ils seront posés directement sur le sol et appuyés dos aux murs de la salle. Cela sera la première exposition dans ce lieu chargé d’histoire classé au monuments historiques des Bâtiments de France. C’est dire si le projet est important pour l’artiste et la mairie de Saint Laurent d’Aigouze, porteuse du projet. L’exposition est ouverte à tous les visiteurs et son entrée est gratuite.

Patrick Simeon et les Journées européennes du patrimoine

Patrick Siméon (Photo D.R)

Pour les Journées européennes du patrimoine qui clôtureront cet événement, et en accord avec Syndicat mixte pour la protection et la gestion de la Camargue gardoise, la municipalité de Saint-Laurent d’Aigouze propose l’installation d’une série de 14 peintures sur bois, de formats 100 X 80 cm, qui sera présentée durant tout le weekend sur la passerelle menant du parking à la Tour Carbonnière.

Pratique. L’exposition « Des Raseteurs à la Tour » est organisée par la commune de Saint-Laurent-d’Aigouze, sous l’égide de la conservatrice des Monuments Nationaux attachée au patrimoine Aigues-Mortais dans la salle des gardes de la Tour Carbonnière. La scénographie et le commissariat de l’exposition sont placés sous la direction de Patrick Simeon en commun accord avec le maire, Laurent Pelissier, et de Marie-Pierre Lavergne-Albaric, adjointe déléguée à la culture. Exposition du 31 août au 16 septembre 2017. Vernissage le vendredi 31 août à partir de 18H30. Installation pour les Journées européennes du patrimoine du vendredi 14 au dimanche 16 août 2018 sur la passerelle menant du parking à la Tour Carbonnière.

Tour Carbonnière. Ancienne route d’Aigues-Mortes. 30220 Saint-Laurent-d’Aigouze. Renseignements : Mairie au 04 66 88 12 77 et Office de Tourisme au 04 66 77 22 31.

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité