A la uneFootballNîmes OlympiqueSports Gard

FAIT DU JOUR Nîmes Olympique : un exploit sinon rien !

Face à des Parisiens ultra-favoris, les hommes de Bernard Blaquart n’ont rien à perdre et tout à gagner. Une victoire Nîmoise aurait un retentissement mondial.

Umut Bozok tentera de débloquer son compteur contre le PSG (Photo Anthony Maurin / Objectif Gard)

Deux semaines après avoir terrassé l'Olympique de Marseille, le Nîmes Olympique s'attaque à l'armada parisienne. Mais cette fois, la tâche est beaucoup plus compliquée. 

293 buts marqués lors des trois dernières saisons de Ligue 1. Auquel il faut rajouter les neuf inscrits lors des trois premières journées de l’exercice en cours. 302 buts, le chiffre est impressionnant.  Mais comment le promu Nîmois peut-il battre cette équipe ? Personne ne le sait. Bernard Blaquart, l'entraîneur des Crocos, a peut-être une idée, mais il affiche des ambitions plus modestes. « Prendre le PSG aujourd’hui, ce n’est pas un cadeau. On veut réaliser un bon match et faire honneur à cette belle affiche. .

À la hauteur, ses joueurs l’ont été contre l’OM. Mais pour le technicien, cela ne sera pas suffisant. « C’est un cran au-dessus de Marseille. Il faut que l’on reste sur ce qu’on sait faire si on veut exister un peu. » Évidement, le Paris-Saint-Germain est supérieur à l’Olympique de Marseille, mais les qualités affichées contre les Phocéens peuvent tout de même être utiles cet après-midi. Et puis, le coach n’a pas l’intention de se rendre malade à chercher des failles chez le champion de France. « Ça ne sert à rien de ne pas dormir. »

Paul Bernardoni, le gardien de but Nîmois, risque d’avoir un après-midi chargé (Photo Anthony Maurin / Objectif Gard)

S’il y a bien quelque chose qui viendra sans chercher longtemps c’est bien la motivation. L'entraîneur a senti ses joueurs très appliqués cette semaine. Cela est aussi dû à la défaite à Toulouse. Alors quant ont lu la liste des joueurs parisiens, ça fait forcement rêver : Neymar, M’Bappe, Cavani, Di Maria…Le risque est alors de trop respecter cet effectif. Bernard Blaquart prévient : « jouer contre ces eux, c’est déjà une victoire. Mais ce n’est pas une fin en soi ».

Anthony Briançon : « on a un espoir. Il est infime mais il existe »

Quant on rencontre ce Paris Saint-Germain, il y a un risque, prendre une grosse fessée. « Ce n’est pas une peur, mais c’est une crainte. C’est tout à fait possible. Dans ces cas-là, c’est un mauvais moment à passer ». Et puis, il y aura le public des Costières. S’il n’est pas de nature à faire déjouer les hommes de Thomas Tuchel, c’est sur les Crocos qu’il risque d’avoir une influence. « S’il y a des moments difficiles, on aura besoin de lui. »

Les joueurs sont sur la même longueur d’ondes que leur entraîneur. Pour autant, ils ne vont pas se présenter en victimes expiatoires. Anthony Briançon le capitaine espère décrocher le gros lot. « On a un espoir. Il est infime mais il existe ». Après tout, l’année dernière, Strasbourg et Rennes sont parvenus à gagner contre le PSG. Pour arriver à cet exploit, les Crocos devront se donner à 200%. Pour autant, le capitaine nîmois ne veut pas en arriver à des extrêmes. « On ne va pas se mettre à 10 derrière et balancer des ballons. Pas question non plus de faire des tacles à la gorge. »

Cet après-midi, le Nîmes Olympique n’a rien à perdre mais surtout tout à gagner. Le défenseur central des Crocos a déjà fait ces comptes : « si on prend un point cela sera très bien, si on en prend trois ce sera magnifique. » Magnifique, le mot est faible, car si la bande à Blaquart avait la bonne idée de s’imposer contre Paris l’onde de choc serait mondiale. Au pays de Crocos, cela serait incontestablement la victoire du siècle. Chiche ?

Norman Jardin

Le groupe des 18 joueurs retenus : Bernardoni, Valette - Paquiez, Alakouch, Lybohy, Briançon, Landre, Miguel - Savanier, Valls, Diallo, Bobichon - Ripart, Bozok, Depres, Thioub, Guillaume et Vlachodimos.

Compo probable : Bernardoni - Alakouch, Briançon (cap.), Landre, Miguel - Thioub, Savanier, Diallo, Ripart - Guillaume, Bozok.

Absence : Valdivia (opéré cette semaine), Bouanga (blessé et suspendu), Alioui et Harek (phase de reprise).

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité