A la uneFootballNîmes OlympiqueSports Gard

FAIT DU JOUR Les Crocos ont une grinta à toute épreuve

Bien que battus par le PSG, les joueurs de Nîmes Olympique ont une nouvelle fois fait preuve d’un état d’esprit combatif exemplaire.

Teji Savanier avait égalisé sur un penalty à la 71e minute (photo Anthony Maurin / Objectif Gard)

Au courage, les Nîmois ont fait trembler le PSG. C'est avec de la hargne et en se battant sur chaque ballon qu'ils ont frôlé l'exploit.

Quand Teji Savanier a remis les deux équipes a égalité à vingt minutes de la fin du match, les Crocos venaient de remonter deux buts au PSG. C'était déjà un énorme exploit. Dans ces conditions de nombreuses d'équipes se seraient contentées de rester regroupée derrière, en croisant les doigts pour que Paris ne marque pas un troisième but. Mais pas Nîmes. Et peu importe qui en il y a en face. Cette équipe est différente. Elle ne ressemble à aucune autre. Elle se bat sur ce qui a fait sa gloire dans le passé.

Antonin Bobichon vient de marquer le premier but Nîmois, Alphonse Areola n’a rien pu faire (photo Anthony Maurin / Objectif Gard)

Le combat, l'acharnement et le refus de baisser les bras. Et tant pis si cela ne suffit pas. Jouer "petit-bras" contre le PSG à 2-2 ? Hors de question pour l’entraîneur Bernard Blaquart : "ce n'est pas nous, ça. Et puis ça n'aurait rien changé. On joue pour marquer des buts et gagner des matches. Je ne vais quand même pas freiner les joueurs". Une déclaration qui en dit long sur l’état d’esprit de cette équipe.

Des ressources insoupçonnées

Contre les stars parisiennes, les Nîmois sont encore allés chercher des ressources insoupçonnées pour revenir de 0-2 à 2-2 . Et oui, le PSG a tremblé quand Sofiane Alakouch a envoyé un ballon sur la transversale d’Areola. Puis quand ce même gardien de but parisien a repoussé une frappe de Depres. C’est la grande victoire des Nîmois : avoir eu des balles de 3-2. « On était cuit mais l’égalisation nous a galvanisé », confiait Théo Valls après le match.

La joie de Teji Savanier après son égalisation sur penalty (photo Anthony Maurin / Objectif Gard)

Malgré la fatigue, ils se sont jetés à l’assaut de l’arrière-garde parisienne. Parfois cela paye, mais parfois il faut le payer. Cette fois les Nîmois ont perdu mais ils n’ont aucun regret. En fait, si, ils en ont un : celui d’avoir perdu. Une image traduit bien cette volonté de gagner. C’est celle d’Antonin Bobichon qui, après son magnifique but, ne s'est pas égaré dans une célébration improbable. Malgré l’émotion qu’il pouvait légitimement ressentir. « Nous avions encore un but de retard, il fallait vite se replacer pour l’engagement. » On a connu plus rock & roll pour fêter un premier but en Ligue 1, mais ces joueurs pensent avant tout au collectif avant l’individuel.

La même rage de vaincre que contre Angers et Marseille

Toutes ces vertus, les Nîmois en avaient déjà fait étalage cette saison. À Angers, au courage, ils avaient reversé une situation compromise, passant de 1-3 à 4-3 en fin de match. Puis, lors de la réception de Marseille après une égalisation de Thauvin qui aurait pu les décourager. Cette grinta fait désormais partie de leur ADN, c'est leur marque de fabrique. C’est une qualité qui pourrait leur permettre de décrocher ce maintien en ligue 1 tant convoité.

La frappe de Sofiane Alakouch va s’écraser sur la transversale d’Alphonse Areola. C’était un ballon de 3-2 pour Nîmes (photo Anthony Maurin / Objectif Gard)

Il n’est pas interdit d’y croire. Après les stars parisiennes, il faut déjà se tourner sur le prochain match. Un déplacement à Bordeaux, le 16 septembre, pour la 5e journée de Ligue 1. Sans Savanier qui sera suspendu. Sans Bouanga qui ne se sera pas encore remis de sa blessure au poignet. Et peut-être sans Diallo qui est sorti à la mi-temps à cause d’une cheville récalcitrante. Nul doute que ce soir-là, la grinta sera, une nouvelle fois, la meilleure alliée des Nîmois.

Norman Jardin

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité