A la uneActualités

GÉNOLHAC-ALÈS Arielle marche pour la vue

Arielle Dumas (à droite) et son amie Françoise Denniel (Photo Tony Duret / Objectif Gard)

À 71 ans, Arielle a rechaussé une nouvelle fois ses baskets. Partie lundi de Génolhac, elle a marché plus de 40 kilomètres jusqu’à Alès pour faire parler des maladies de la vision.

Les années passent, les kilomètres défilent, mais Arielle Dumas ne change pas : toujours partante pour une randonnée ! L’été dernier, pendant quatre jours, elle marchait sur les chemins de Compostelle (relire ici). Cette fois, la présidente de l’IRRP (Information recherche rétinite pigmentaire), dont le siège se trouve à Bessèges, a relié Génolhac à Alès, soit 40 kilomètres de marche. Une aventure réalisée avec Sélina et Malvina, ses deux petites-filles, et sa compère de marche, celle qui la suit dans toutes ses épopées, son amie Françoise Denniel. « On est parti lundi matin sur le chemin de Régordane, récapitule Arielle. On a fait un bon bout de chemin avec le maire de Génolhac, puis on est passé par Chamborigaud, puis Portes où on a été reçues par le Lions club, puis le Mas Dieu et Alès où l’on vient d’arriver ce mercredi après-midi. »

Arielle Dumas, entourée de son équipe de marcheurs, à son arrivée à la mairie d'Alès (Photo Tony Duret / Objectif Gard)

Une marche pour la vue le 7 octobre

De cette grande marche, Arielle retient « la chaleur » et les chemins « très caillouteux ». « Physiquement, c’était un peu dur », poursuit la septuagénaire qui se recentre très vite sur la cause pour laquelle elle se bat : « je fais tout ça pour qu’on parle de la rétinite pigmentaire, une maladie dégénérative qui touche 45 000 personnes en France et qui conduit à la cécité ». Elle le fait aussi pour médiatiser la « Marche nationale pour la vue », un événement sportif qui a tout de même attiré 3 000 personnes dans toute la France l’an dernier. « On a récolté 50 000€ qui ont été répartis entre quatre laboratoires pour la recherche », précise Arielle.

Cette année, cette marche pour la vue se tiendra le 7 octobre dans le Gard (à d’autres dates en France comme le 6 octobre à Paris, le 14 octobre à Saint-Étienne, le 21 octobre à Bayonne… toutes les dates sur ce lien). Mais d’ici là, Arielle, qui participera à la marche du 7 octobre à Bessèges, ne compte pas pour autant lever le pied. Elle participe, dès ce samedi 8 septembre, à la marche pour la vue de Méjannes-le-Clap, organisée par la Communauté de communes de Cèze-Cévennes (toutes les infos ici). Chapeau !

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité