A la uneActualitésSociété

NÎMES EN FERIA Vierge et sainte n’y pouvaient rien…

Petite corrida de Virgen Maria et Santa Ana pour Joselito Adame, une oreille, Gines Marin, une vuelta et Andy Younes.

Le cinquième exemplaire de la corrida de Virgen Maria et Santa Ana (Photo Anthony Maurin).

Corrida de Virgen Maria et Santa Ana, deux fers appartenant à Jean-Marie Raimond, un Français qui s'essaye à l'élevage de toros bravos depuis quelques années maintenant.

Corrida compliquée pour le ganadero puisque ses pupilles se sont presque tous éteints une fois l'épreuve de la pique passée. Une oreille pour Joselito Adame, une vuelta pour Gines Marin et pas grand chose pour Andy Younes, qui remplaçait Paco Ureña blessé hier à l'oeil.

Joselito Adame au corps à corps avec son premier (Photo Anthony Maurin).

Premier en piste et premier (et seule) oreille de la course. Elle va naturellement au Mexicain Joselito Adame qui n'a pas fleuri son toreo pour l'occasion. Sobre, vertical et peu relâché, le torero nous a habitué à autre chose et le voir ainsi n'est pas déplaisant. Sans épée à la fin de la faena, quelques passes valaient le coup d’œil, tout comme son épée.

Naturelle de face pour Gines Marin (Photo Anthony Maurin).

Moins enjoué qu'à l'accoutumée, Gines Marin bien a écouté le silence de l'amphithéâtre de Nîmes pour son premier duel. Son toro n'aura pas été déméritant et il aurait même pu devenir un bon petit collaborateur avec un peu plus d'envie. Fade, Gines Marin s'est sans doute réservé pour la suite alors qu'il avait brindé ce combat... au public !

Andy Younes a remplacé Paco Ureña (Photo Anthony Maurin).

Idem pour le remplaçant de Paco Ureña. Silence pour le premier combat de l'Arlésien Andy Younès qui venait en voisin. Un toro estampillé du fer de Santa Ana, pas des plus commodes à travailler et très inattentif à la lidia proposée par le jeune diestro.

Joselito Adame sur son second (Photo Anthony Maurin).

Retour en piste du Mexicain Adame pour sa seconde opposition et silence. Comme lui, le public n'est pas revenu. Imprécis et brouillon devant son ultime bicho, Joselito Adame n'a pas eu la foi de poursuivre plus longtemps l'effort avec un toro qui ne permettait rien et qui ne dégageait aucun relief propice à des émotions.

Dans le dos pour Gines Marin (Photo Anthony Maurin).

Elle est presque volée mais il y est quand même... La vuelta de Gines Marin est méritée même si le public l'a quelque peu charrié. Après une faena qui est allée à mas, le torero a débuté très timidement pour finir en cassant les arènes tant sa tauromachie peu transmettre quelque chose. Naturelles de face, passes dans le dos et fin de faena par bernardinas, Marin ne s'est pas économisé mais aura tout perdu aux aciers... Dommage.

Dans le dos aussi avec Andy Younes (Photo Anthony Maurin).

Sixième et dernier pour Andy Younes qui écoute une nouvelle fois le silence de la plaza. Rien à faire, l'Arlésien y a mis du cœur le toro ne se prêtait à rien d'autre qu'au jeu de la première minute de la faena.

Excellent cheval de la cuadra de Philippe Heyral (Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité