ActualitésPolitique

GRAU-DU-ROI L’essentiel du conseil municipal

Des oppositions de principe et quelques parenthèses …

Conseil municipal du Grau du Roi (photo Véronique Camplan)

Un conseil municipal de rentrée qui n'aura même pas passionné les participants.

Quelques oppositions de principe n'ont pas suffi à faire annuler une seule des décisions, opposition et majorité se livrant une guerre en dentelles sans grande influence sur la politique générale entreprise par la majorité conduite par Robert Crauste. Petit résumé point par point de cette séance de rentrée...

Un complexe hôtelier Belambra 3 étoiles en lieu et place de l'Hôtel résidence de Camargue. La municipalité a mis en vente ce bâtiment au prix approuvé par le conseil du 28 juin 2017 de 15 M€. Depuis le prix n'a pas changé, l'exploitant non plus (Belambra pour une durée de 11 ans renouvelable), seul l'acquéreur n'est plus le même, un pool de banque composé de BPI France, Norbail Immobilier et Finamur. Ce qui justifie une modification à soumettre au vote.  L'occasion pour Yvette Flaugère conseillère "Le Grau-du-Roi fait Front" (d'obédience Rassemblement national, ex-Front national, NDLR), de rediscuter les modalités et de lancer, "vous voulez vous débarrassez de ce domaine à tel point que vous faites n'importe quoi".

Ce à quoi, le maire répond, "cette vente est adossée à la caisse des dépôts et consignations et vu l'importance du montant qui s'élèvera à 50 M€ après travaux, je comprend que seul un pool de banquiers puisse s'en porter acquéreur. Et surtout, j'y vois un intérêt pour la ville d'abriter un complexe hôtelier de qualité ouvert 9 mois par an, en lieu et place d'un bâtiment fermé". Pas convaincues, les deux conseillères "Le Grau-du-Roi fait Front", votent contre mais la décision est adoptée à la majorité.

Au titre des nouveautés qui viendront modifier le paysage urbain, à noter le projet "d'écoquartier Méditerranéen" qui s'étendra sur 40ha. En plus de la création d'un îlot (environ 100 logements) respectant les critères de mixité, le projet comprend l'aménagement de deux secteurs de la commune, l'entrée de ville et l'avenue Pompidou, liaison mer-étang qui desservira l'îlot test. Ajoutons à cela un pôle d'échange multimodal en collaboration avec la SNCF, la Région Occitanie, le Département du Gard, l'État, la mission littoral 21 qui donnera lieu à un bouclage des voies de circulation douce. Un schéma directeur urbain et des réalisations à court moyen et long terme qui entrent en phase d'étude. Un vote contre et donc l'approbation de la décision de signature d'un accord cadre pour la maîtrise d'ouvrage adoptée. À suivre donc.

Démocratie participative et demande de locaux. Moins technique et plus politique la création du "service démocratie citoyenne", qui intégrera à la prise de décision au sein de la commune les citoyens des instances suivantes : conseils de quartier, voisins référents, conseil municipal des jeunes, conseil des sages. Une décision validée à l'unanimité et l'occasion pour Léopold Rosso (qui lit Objectif Gard) de faire remarquer à Robert Crauste, que Jean Denat a remis les clés d'un local à son opposition avec bureau et matériel informatique. Affaire à suivre…

Véronique Palomar-Camplan

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité