A la uneNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE : Robert Malm : « C’est moi qui donne le ballon de but à Mandrichi »

L'ancien attaquant a joué à Montpellier et à Nîmes. Il est un témoin privilégié du derby de demain à la Mosson.

Robert Malm sous le maillot de Nîmes Olympique photo Jean-Claude Azria

Pour Objectif Gard, Robert Malm, l'ancien Croco devenu un consultant télé apprécié, a ouvert l'armoire aux souvenirs avant le choc entre deux de ses anciens clubs. 

Que représente le Nîmes Olympique dans votre carrière ?

C’est particulier. Quand j’arrive on remonte de National en Ligue 2. On commence alors à reconstruire le club. C’est plein de supers souvenirs. Il y a le match de la montée contre Laval avec la demi-saison que l’on a vécu ensemble. Puis, surtout, il y a le maintien l’année suivante. Je pense que c’est ce qui a permis au club d’en arriver là où il est aujourd’hui. Quelque part, on se dit qu’on y a un peu participé. C’est un peu de nous qui est "monté" avec eux.

Ce fameux match contre Laval. Ça reste un grand moment ?

C’était une superbe ambiance. Ça reste dans toutes les mémoires.

Robert Malm a porté le maillot du Nîmes Olympique de janvier 2008 à juin 2009 (photo Norman Jardin / Objectif Gard)

Vous vous êtes éclaté à Nîmes ?

(Il rigole) Oui, et même l’année en Ligue 2, quand on se maintient lors de la dernière journée à Brest. Le scénario était incroyable. Il y a plein de belles choses à retenir.

Vous avez joué à Montpellier (2006-08) et à Nîmes (2008-09). Vous serez partagé dimanche pour le derby ?

Même si je n’ai pas trop joué à Montpellier et que cela ne s'est pas passé comme je le souhaitais, humainement, j’ai rencontré des gens formidables. Si j’ai pu réussir ce que j’ai réussi à Nîmes, je le dois à Louis Nicollin, Jean-Louis Gazeau et Philippe Goursat. Il ne faut pas l’oublier et cracher dans la soupe.

« Bernard et Jérôme trouveront ce qu’il faut... »

Comment imaginez vous le derby de demain ?

Il y aura deux belles équipes. Je ne sais pas qui va l’emporter mais le pronostic, je le garde pour moi. Montpellier a une grosse solidité défensive et est bien organisé avec ce système à cinq défenseurs. Nîmes a une attaque de feu. Je suis sûr que Bernard (Blaquart) et Jérôme (Arpinon) trouveront ce qu’il faut pour essayer de déstabiliser cette défense.

Quels souvenirs gardez-vous des derbies que vous avez disputé ?

La dernière année je me souviens que l’on fait match nul à la Mosson avec un but de Bouba Kébé, sur mon centre. Il y a aussi le match retour, où l'on gagne 2-1. C’est moi qui donne le ballon de but à Jean-Jacques Mandrichi. C’est ce qui nous permet de poursuivre notre série et de nous maintenir à la fin de la saison.

Propos recueillis par Norman Jardin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité