ActualitésSociété

NÎMES Le stade des Amandiers passe au synthétique

Le stade des Amandiers à Valdegour ici lors de la 13e édition de Turbul en Chap (Photo Anthony Maurin).

Selon l’engagement de Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes, la Ville va équiper l’Ouest de Nîmes d’un stade de foot synthétique.

Le terrain stabilisé du stade des Amandiers, situé à l’articulation des quartiers Pissevin et Valdegour mais plutôt du côté de Valdegour, sera recouvert d’une pelouse artificielle pour la rentrée scolaire 2019. La création d’un tel faux gazon permet, par sa souplesse, un confort de jeu apprécié par les footballeurs. Sa tenue est parfaite et sa résistance excellente. N’étant pas soumis au respect de la saisonnalité de semis, il offre aussi une plage annuelle d’utilisation du terrain beaucoup plus grande qu’un terrain engazonné normal et devient par conséquent bien moins onéreux à entretenir.

Ce stade de foot synthétique vient compléter ceux de Marcel Rouvière, Saint Stanislas et Jean Bouin à Nîmes. Pourquoi les Amandiers ? Après une étude menée par l’Atelier A/S Marguerit et complété par les services de la Ville, ce stade a été choisi pour son fort taux de fréquentation par les clubs de foot du quartier, le centre social, les écoles, les associations et les jeunes du quartier mais aussi pour son accessibilité grâce aux transports en commun, notamment la dessert proche de la ligne de TCSP.

Ce stade avait également bénéficié en 2018 de la création d’un espace pour les familles à côté des vestiaires. En tout et pour tout, le montant du projet s'élève à 671 000 euros et comprend donc la création d’un fond de forme, la pose du synthétique, l’arrosage automatique (toujours indispensable pour l’entretien) et la création de regards sur la canalisation d’eaux usées qui passe à proximité du terrain.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité