A la uneSociété

SAINT-HILAIRE-DE-BRETHMAS La deuxième vie de l’école maternelle Émile Maurin

Une salle de classe de l'école Émile Maurin. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Ce mardi 16 octobre, la commune de Saint-Hilaire-de-Brethmas a inauguré sa nouvelle école maternelle fermée depuis plus de trois ans suite à son désamiantage.

Les 150 enfants qui s’amusent dans la cour de la toute nouvelle école Émile Maurin apprendront certainement, à l’occasion de leur scolarité, que la vie est parfois cocasse. Lors de son discours d’inauguration du bâtiment, le maire de la commune, Jean-Michel Perret, rappelle qu’en décembre 2014, il est décidé d’agrandir l’école maternelle Mas Bruguier (son nom de l’époque, NDLR) pour permettre l’ouverture d’une sixième classe. Mais au moment où les travaux s’apprêtent à commencer, on découvre de l’amiante. « Il y en avait partout, même dans les joints de fenêtre ! », se souvient Jean-Michel Perret.

L’école ferme aussitôt ses portes et l’enseignement est provisoirement délocalisé à quelques encablures. Alors que des travaux de grande ampleur sont réalisés pendant plus de trois ans – plus d’un million d’euros financé entre autres par l’État (416 000€), la Région (161 000€) et le Département (151 000€) – Jean-Michel Perret apprend en ce début d’année 2018 que la fameuse sixième classe, à l’origine de tout ce remue-ménage, ne pourrait finalement jamais voir le jour ! Au vu de la mobilisation, des moyens investis et du nombre d’écoliers largement suffisant, le rectorat revient sur sa décision : la sixième classe ouvrira bien ses portes. On respire à Saint-Hilaire.

Visite de l école par les personnalités du monde politique. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Une école basse consommation

Cet épisode fait aujourd’hui partie de l’histoire ancienne. Le directeur académique, Laurent Noé, et le maire, Jean-Michel Perret, sont tout sourires ce mardi 16 octobre lors de l’inauguration. Accompagnée du sous-préfet d’Alès, Jean Rampon, du président du conseil départemental, Denis Bouad, de la rectrice d’académie, Béatrice Gille, et d’Émile Maurin, ancien maire et instituteur de la commune qui donne son nom à l’école, l’assemblée découvre le nouvel établissement entièrement refait à neuf.

Si l’ossature - très moderne pour l’époque - de cette école bâtie en 1977 est restée la même, tout a été changé, du sol au plafond. On trouve désormais six salles de classe, toutes accessibles de l’extérieur, spacieuses, proches des 60 m2, parfaitement agencées et adaptées aux personnes en situation de handicap.

Le nom de l école est dévoilé, sous les yeux d Émile Maurin, à gauche sur la photo. Tony Duret / Objectif Gard

L’environnement n’a pas non plus été oublié : la sonorisation a été améliorée, des climatisations réversibles installées et l’école se targue désormais d’être en basse consommation. Elle partait pourtant de loin comme le rappelle le maire : « avant les travaux, elle représentait, à elle seule, la moitié de la consommation de tous les bâtiments municipaux ». Soit une nouvelle source d’économie pour la commune qui en aura bien besoin… Car le sous-préfet, un brin malicieux, a profité de cette inauguration pour souligner l’aide précieuse de l’État et suggérer qu’il faudrait rendre la pareille : « C’est à votre tour de répondre présent sur d’autres projets comme le logement social. Vous êtes une commune carencée », rappelle Jean Rampon sans pour autant gâcher la fête qui s’est terminée par le verre de l’amitié, au milieu des enfants qui jouent dans la cour, sous l’œil attendri d’un vieil instituteur, Émile Maurin, ému et fier de laisser son nom sur le fronton de l’école qui fut toute sa vie.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité