A la uneActualités

RODILHAN Environ 600 aficionados dans les arènes  

Pour le retour de la Journée de l’Afición, 600 spectateurs se sont déplacés dans les arènes de Rodilhan.

À l'intérieur des arènes de Rodilhan, Yanis El Adoureño (Photo : Coralie Mollaret)

Les manifestants anti-corrida ? « Moi, je n’ai pas peur ! », répond Michèle, originaire de Nîmes, « d’ailleurs, ils ne sont pas nombreux. »

Ce dimanche, se tient la Journée de l’Aficion à Rodilhan, un spectacle taurin avec mise à mort organisé par le club taurin Paul-Ricard Toros y caridad. Environ 600 personnes sont venues assister au spectacle taurin, comme le joueur du Nîmes Olympique Renaud Ripart.

Reste que ce spectacle taurin se déroule dans un contexte tendu... Depuis plusieurs années, Rodilhan est un symbole de la lutte anti-corrida. En 2011, les militants de la cause animale  étaient parvenus à s’introduire dans les arènes, entraînant des échauffourées avec les aficionados.

Dans les arènes, on entend en bruit de fond les manifestants. Le hurlement des sirènes et les coups donnés sur la barrière du DRAP (Dispositif de retenu autonome du public), par les 250 manifestants anti-corrida.

Peña l'Occitane de Saint-Gilles (Photo : droits réservés)

« Venir à ici, c’est se battre pour notre passion », insiste Gérard, condamné à 10 mois de prison avec sursis et 2 700 euros d’amende après les incidents de 2011. Membre du staff, il déplore « l’absence de certains aficionados, d'élus qui ont peur de se faire casser les voitures. » Il aimerait également plus de soutien de la part des clubs taurins. 

Enfin, les aficionados ont salué la présence des forces de l’ordre, 175 gendarmes, dont un escadron de militaires mobiles. L’ensemble des bénéficies de cette journée sera reversé aux sinistrés de l’Aude.

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com

Lire aussi : RODILHAN Le joueur du Nîmes Olympique Ripart dans les arènes

RODILHAN Échanges de lacrymo entre gendarmes et anticorrida

JOURNÉE DE L’AFICIÓN Le village de Rodilhan bouclé par les gendarmes

 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “RODILHAN Environ 600 aficionados dans les arènes  ”

  1. Informations mensongères. Les manifestants n’ont pas lancé de bombes lacrymogènes sur les forces de l’ordre ! Ce sont 5 gendarmes mobiles qui ont envoyé de nombreuses bombes lacrymogènes simplement parce que les manifestants tapaient sur les grilles pour faire du bruit et déranger les tortionnaires dans les arènes. Les animalistes se contentaient de renvoyer parfois les bombes lacrymo reçues. Des militants pacifiques ont été blessés. Est-ce normal de mobiliser un tel dispositif et autant de gendarmes (175) pour protéger 600 arriérés contre 350 militants non violents!? La tradition ne justifie pas la barbarie. Tradition qui, je le rappelle, n’est pas française mais espagnole (importée par l’impératrice Eugénie sous Badinguet)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité