Faits Divers

AU PALAIS Il plante un couteau dans le ventre d’un inconnu pendant la feria : 18 mois de prison

Feria des vendanges à Nîmes. (photo d'archive Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

La feria de Salim, un Nîmois de 24 ans, a été très animée : deux bagarres en deux soirs.

Il dit passer la majeure partie de son temps à Paris, mais Salim était bien à Nîmes les 15 et 16 septembre derniers. La cité des Antonins était alors en pleine feria des vendanges. L’histoire ne dit pas si Salim a vendangé, mais on est toutefois sûr qu’il a bu : une demi-bouteille de whisky à lui seul.

Le premier soir, dans la nuit du vendredi au samedi, il déambule dans les rues de Nîmes quand, vers 4h30 du matin, il aperçoit un jeune homme bloqué au pied d’un immeuble. Ce dernier doit retrouver une bande d’amis qui dort paisiblement dans un appartement à l’étage. En bas, Salim parvient à ouvrir la porte et compte bien poursuivre la soirée avec ses nouveaux copains. « Quand je suis rentré, j’ai senti que je n’étais pas le bienvenu », explique-t-il devant le tribunal correctionnel de Nîmes. C’est le moins que l’on puisse dire... Les jeunes présents dans l’appartement, effrayés d’être réveillés par un inconnu, lui demandent de partir. En guise de réponse, Salim sort un couteau et blesse l’un d’entre eux avant de rentrer chez lui.

Le lendemain soir, dans la nuit du samedi au dimanche, la feria se poursuit. Tous les protagonistes, chacun de leur côté, y retournent. Mais comme le hasard ne fait pas toujours bien les choses : tout le monde finit par se retrouver… Et ça dégénère. Si Salim prend le premier coup de poing, il en distribue davantage et finit par sortir et planter son couteau dans le ventre d’un inconnu venu séparer les bagarreurs. Fort heureusement, les blessures n’ont pas de conséquences désastreuses : la victime, blessée à l'abdomen, aura six jours d’ITT.

Devant le tribunal, Salim se défend : « J’ai brandi le couteau pour dissuader les agresseurs, mais le coup de couteau était involontaire ». Le tribunal ne partage pas sa vision des faits et le condamne à 18 mois de prison dont 12 avec sursis. Salim est maintenu en détention pour les six prochains mois. Il devra enfin indemniser les différentes victimes à hauteur de 4 000€.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

1 commentaire sur “AU PALAIS Il plante un couteau dans le ventre d’un inconnu pendant la feria : 18 mois de prison”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité