ActualitésSociété

NÎMES Plusieurs humanités par le passé ? La question fait débat

Une conférence de Bruno Maureille est organisée le 15 novembre prochain, à 18h, à l'université de Nîmes, sur le site des Carmes.

A-t-il existé, par le passé, plusieurs humanités ? Telle est la question qui resurgit d'outre-tombe. Si les croyants ne doutent pas de l'unicité humaine, les chercheurs, eux, laissent la part belle aux faits.

Pour celles et ceux qui acceptent la théorie de l’évolution, l’histoire de la lignée humaine peut paraître assez linéaire depuis sept millions d’années environ. Mais l’humain est un primate différent de tous les autres car il a réussi à coloniser tous les territoires et a su s’adapter à tous les environnements grâce à ses productions culturelles. Une chose de plus qui le différencie des animaux et des hominidés. La lignée humaine n'est pas linéaire, elle est buissonnante. Voilà de quoi jeter un froid.

Lors de cette conférence, l’exploration de diverses pistes sur ce qui, au cours de cette histoire tiendrait plutôt de l’humanisation plutôt que l’hominisation, sera établie. Ainsi, est-il possible d’identifier des étapes et ou des changements majeurs cognitifs dans cette histoire ? Est-elle aussi linéaire et cumulative que ce que l’on croit ?

Bruno Maureille, docteur en anthropologie biologique de l’Université Bordeaux 1, est directeur de recherche au CNRS. Il est aussi et surtout un paléo-anthropologue biologiste qui mène des recherches sur la lignée néandertalienne, celle des premiers hommes modernes et sur les comportements des hommes préhistoriques envers leurs morts. Depuis que Sapiens est là, il oublie son passé. Sapiens ne sait plus alors il faut lui rappeler.

Accès libre et gratuit dans la limite des places disponibles. Renseignements au 04.66.76.73.45.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité