A la uneActualités

ALÈS Vincent Ravalec décroche le 32e Cabri d’Or

Vincent Ravalec lors de la remise du Cabri d'Or. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Le 32e Cabri d’Or, prix littéraire cévenol, vient d’être décerné par l'Académie cévenole à Vincent Ravalec pour son livre « Sainte Croix les Vaches », paru aux éditions Fayard (Paris). Il remporte un chèque de cinq mille euros.

Surprise et émotion, ce mercredi midi, pour l’auteur parisien Vincent Ravalec. « Je suis venu ici de manière tout à fait désintéressée. J’étais persuadé de ne pas avoir le prix », explique-t-il au micro, alors que la présidente du jury, Marion Mazauric, venait tout juste de rendre le verdict.

Sur les vingt-trois ouvrages en compétition au départ, onze avaient été sélectionnés par le jury. « Six titres se sont détachés et nous ont offerts de grands moments de lecture », souligne Marion Mazauric. Parmi eux, on retrouve « Toutes blessent, la dernière tue » de Karine Giebel, « Simple mortelle » de Lilian Bathelot, « Les Souffleurs de rêves » de Mireille Pluchard, « Du feu de Dieu » de Daniel Hébrard, « La bête qui mangeait le monde » d’Antoine Nochy, et, enfin, « Sainte Croix les Vaches » de Vincent Ravalec, grand vainqueur du Cabri d’Or 2018.

« C’est un roman étonnant, truculent et plein d’humour qui fait le portrait des Cévennes avec une grande précision et justesse », dévoile la présidente du jury. Encore sous le coup de l’émotion, Vincent Ravalec, 56 ans, se confie un peu plus sur son amour pour le territoire cévenol : « Même si je ne suis pas né ici, j’adore votre région, ses mystères, sa nature, son histoire. J’ai tourné pas mal de films ici. Sainte Croix les Vaches, c’est une espèce de melting-pot, un puzzle idéal des Cévennes, qui conjugue des problématiques universelles et actuelles. » Pour ceux qui ont déjà lu son roman, le deuxième tome devrait être publié dans deux mois, suivi du troisième l’année prochaine.

Élodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité