ActualitésSociété

NÎMES Aux livres des Lettres de mon moulin

Deux belles soirées prévues les 16 et 21 novembre dans la libraire nîmoise

Lucie Tesnière (Photo Astrid di Crollalanza).

Rendez-vous sont pris les vendredi 16 novembre prochain et mercredi 21 qui suit avec Lucie Tesnière et Éric Teyssier pour des séances de dédicaces et de lectures.

Comme toujours dans le cadre des " Soirées aux Lettres ", les Nîmois et plus encore sont appelés à se manifester s'ils veulent participer à ces instants sympathiques où la littérature rejoint la chaleur de vivre. Commençons par le commencement avec dès vendredi la venue de Lucie Tesnière pour son ouvrage " Madame, vous aller m'émouvoir " aux éditions Flammarion.

Sortie en octobre dernier, le livre évoque un propos complexe. En 2012, Lucie Tesnière découvre les lettres de son arrière-grand-père, Paul Cabouat, médecin dans les tranchées pendant la Grande Guerre. Elle commence alors une enquête qui va la mener sur les traces de sa famille à travers les deux guerres mondiales et changer le cours de sa vie. En fouillant dans les archives et en interrogeant les descendants, elle met au jour des histoires incroyables, mêlant Résistance, collaboration, amours, amitiés et trahisons.

(Photo DR).

À travers le récit captivant de cette famille, agrémenté de photos et de nombreux témoignages d’époque, c’est une histoire de la France au XXème siècle qui se dessine au fil des pages. Un livre d’une puissance émotionnelle rare. Dédicaces prévues à 18h et lectures vers 19h.

Eric Teyssier (Photo Anthony Maurin).

Autre rendez-vous, celui d'un Nîmois, prof connu et reconnu pour ses divers rôles romanisants, Éric Teyssier. Spécialiste de la Rome antique, Éric Teyssier est maître de conférences à l’université de Nîmes, où il dirige le département d’histoire. Il a publié le livre référence sur les gladiateurs, La Mort en face. Le dossier gladiateurs, ainsi que des biographies particulièrement remarquées : Spartacus et Pompée. Coup de cœur des libraires, son dernier ouvrage relate un autre personnage de l'antiquité, repris par Ridley Scott dans Gladiator, l'empereur Commode.

Qui ne connait pas Commode, dernier empereur de la dynastie des Antonin, immortalisé par le péplum ? On le dit sanguinaire, auteur de la mort de son père et responsable de l’exil de sa sœur. Est-ce seulement vrai ? Pour lever le voile sur cet empereur à la sombre notoriété, Éric Teyssier se réfère aux sources et démêle la légende de l’histoire pour son Commode l'empereur gladiateur aux éditions Perrin.

Etudier Commode, c’est scruter le destin d’un homme dans une période troublée. Lorsque le jeune prince voit le jour, en 161 ; le règne pacifique d’Antonin le Pieux, généralement considéré comme l’apogée de Rome, s’achève. À sa mort, en 192 soit trente-et-un ans plus tard, l’Empire est affaibli. Commode laisse un Empire fragilisé : chute démographique dû à la peste, aux guerres et aux famines ; faiblesse militaire (pour la première fois, les légions peinent à contenir des barbares) ; et, enfin, récession économique.

Au centre de la crise, Commode semble être à la mesure des malheurs de son temps. Parvenu trop jeune sur le trône, il cède rapidement à toutes les tentations. Parmi celles-ci, sa passion pour les gladiateurs l’incite à souiller la pourpre des Césars dans le sang de l’arène. Tels les symptômes d’un monde romain fébrile, le règne et la vie de Commode reflètent les forces et les faiblesses d’un régime en mutation, à l'aube de son déclin.

Dédicaces à 18h et lecture à 19h.

Toute l'actualité de la libraire sur sa page Facebook. Ou directement au 12 boulevard Alphonse Daudet 06.66.67.21.58.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité