ActualitésSociété

NÎMES Chemin Bas : la mosaïque faite par les enfants, inaugurée

Petite photo souvenir avec le maire et la mosaïque pour Wassil et Achraf photo Corentin Corger)

En présence du maire Jean-Paul Fournier, la mosaïque réalisée par l'association Le Petit Atelier a été officiellement inaugurée.

Véronique Pinguet-Michel, coordinatrice à l'association Le Petit Atelier au côté de Jean-Paul Fournier, Nora Makran, conseillère municipale et Christian Bastid, conseiller départemental (photo Corentin Corger)

Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes, s'est rendu au foyer Albert Camus pour inaugurer la mosaïque réalisée par les enfants du Chemin Bas dans le cadre du contrat de ville. 

L'association "Le Petit Atelier", créée en juillet 2000, propose des pratiques artistiques et des sorties aux enfants. Depuis les vacances de la Toussaint 2017 jusqu'à l'été dernier, elle a travaillé sur un projet de grande ampleur, une mosaïque. Pendant les petites vacances, à raison de trois heures par jour pour au total huit jours de travail réalisés par, en moyenne, des groupes de 12 enfants ce sont près de 576 heures qui auront été nécessaires à la réalisation de cette oeuvre. En tout, cela a mobilisé une centaine d'enfants âgés de 6 à 11 ans et une douzaine de mamans.

La mosaïque va décorer le mur du foyer Albert Camus au Chemin Bas d'Avignon (photo Corentin Corger)

Ce mercredi matin, en présence du maire de Nîmes Jean-Paul Fournier, c'était l'heure de l'inauguration. "C'est un magnifique travail de romain !, s'exclamait-il, je félicite ceux qui l'ont fait et les encadrants. Ma foi, je ne sais pas si vous allez en faire d'autres mais continuez." Dans le cadre Contrat de Ville / Projet éducatif de territoire, ce projet est coproduit par la Ville de Nîmes, le Département du Gard et Le Petit Atelier. L'objectif est d'assurer la promotion du patrimoine local, de sensibiliser à l'embellissement du cadre de vie et de valoriser l'expression des jeunes publics.

Petite photo souvenir avec le maire et la mosaïque pour Wassil et Achraf, 10 ans (photo Corentin Corger)

Pour répondre à ses critères, Véronique Pinguet-Michel, fondatrice et coordinatrice de l'asso "Le Petit Atelier", a choisi de reproduire la mosaïque Le Labyrinthe, exposée au musée archéologique de Nîmes. Avec une touche personnelle, "les motifs autour du labyrinthe ont été choisis en concertation avec les enfants et représentent la faune et la flore", explique t-elle. Elle reconnaît surtout que la réalisation de la mosaïque est l'exercice parfait pour les enfants : "c'est le symbole du vivre ensemble car toutes les mains doivent se coordonner pour y arriver. Le maniaque qui aime que tout soit aligné fait les bords, l'inventeur va s'occuper des dessins..."

Installée au foyer Albert Camus, la mosaïque composée de 76 800 tesselles (pièces) va y rester de manière permanente. Une décoration originale qui rappelle l'origine romaine de Nîmes et embellit surtout la salle.

Corentin Corger

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité