ActualitésPolitique

GILETS JAUNES Ce que pensent les politiques de la manif…

Les gilets jaunes (Photo : Corentin Corger)

Quel est le regard des responsables politiques sur le mouvement apolitique des gilets jaunes ?

Vincent Bouget, secrétaire départemental du PCF : "C'est un mouvement d'exaspération lié au coût de la vie. Cette colère est légitime... Les classes populaires et les classes moyennes sont impactées par les salaires bloqués alors qu'en même temps, le gouvernement fait des cadeaux aux plus riches avec la suppression de l'ISF et du CICE. Il y a un sentiment d'injustice très fort (...) Ce samedi, les partis politiques n'appelaient pas à manifester parce que c'est un mouvement citoyen. On a des communistes qui y sont allés. Des élus sont même passés sur des blocages, notamment à Alès. Nous, on apporte à ce débat-là, nos revendications. J'avoue que je n'ai pas les chiffres de la mobilisation, j'ai appris qu'il y avait un mort... Je ne sais pas si cette manifestation sera un succès, en tout cas la colère est très importante. On le voit partout et pas qu'aujourd'hui !"

Jérome Talon, référent En Marche! dans le Gard : « Moi, je respecte le mouvement et je comprends qu’au milieu des manifestants, il y ait des gens en réelles difficultés. Oui, la hausse du prix des carburants se rajoute à leur difficulté… Mais je suis toujours au côté du gouvernement pour apporter du pouvoir d’achat. Seulement, ça passe par des réformes : comme les 30% de suppression de la taxe d’habitation cette année. On  a vu ce que ça a donné quand, bien sûr, les communes n’ont pas augmenté les taux ! Il y a aussi eu la suppression des cotisations sur les bas salaires… Il y a de vraies mesures, certes qui ne bénéficient pas à tout le monde. Alors autant je respecte les gens qui ont de réelles difficultés, c’est moins le cas pour ceux qui essaient de récupérer le mouvement et qui pendant des années n’ont rien fait ! Dans le programme de Macron, c’était prévu d’aligner les taxes du diesel sur celles de l’essence ! C’était écrit noir sur blanc ! Il faut laisser le temps à Macron d’aller au bout de son mandat. On nous jugera en 2022. »

Les élus du Rassemblement national (ex-Front national) ont manifesté plus tard dans la matinée (Photo : droits réservés)

Yoann Gillet, président des élus Rassemblement national à Nîmes : "J'étais au conseil municipal de Nîmes en gilet jaune et dès que le conseil s'est terminé, je suis allé au blocage du kilomètre Delta... Évidemment, je soutiens le mouvement qui est totalement légitime et qui va grandir dans les mois à venir. Les Français sont pris pour des cons et se réveillent ! Je pense que ça va s'accentuer dans les mois à venir. Pour vous répondre, non, je n'ai pas fait de récupération politique. J'y suis allé sans écharpe... Le but était d'être eux."

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité