A la unePolitique

SPÉCIAL FÊTES L’année vue par… Arnaud Bord

Arnaud Bord. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Pendant les fêtes, Objectif Gard vous propose chaque jour à 14h30, un retour sur l'année 2018 et une projection sur 2019 avec une personnalité politique gardoise.

Aujourd’hui, la parole est donnée à Arnaud Bord, permanent de la fédération socialiste et co-fondateur d'Alès à venir, mouvement citoyen que l'on retrouvera lors des municipales de 2020 à Alès.

Quel événement retenez-vous de cette année 2018 ?

Malheureusement, une nouvelle fois, je pense à la tragédie et à l'horreur des attentats, incarnés par le Lieutenant Colonel Arnaud Beltrame, héros à jamais, et les trop nombreuses victimes de la barbarie. À mes yeux, la crise sociale et démocratique en cours restera aussi un fait marquant. J'aimerai cependant retenir un événement rempli de symboles : l'entrée au Panthéon de Simone Veil et de son époux. En effet, 2018 est l'année où le gouvernement a fait grande cause nationale "la lutte contre les violences faites aux femmes". L'honneur et la reconnaissance adressés à Simone Veil, nous rappellent combien il est important de rester vigilant sur ces acquis perpétuellement remis en cause. Le chemin est encore long pour qu'enfin les femmes soient reconnues à l'égal de l'homme, socialement, professionnellement et même politiquement, où les choses avancent mais souvent trop lentement.

Quelle personnalité vous a marqué en 2018 ?

La première personne qui me vient à l'esprit est un avocat, humaniste et libre, qui à travers son activité, ses interviews, ses prises de parole, fait aussi, à sa manière, de la politique. Il s'agit de Maître Éric Dupond-Moretti.
Dans son livre paru cette année*, il nous rappelle que la société d'aujourd'hui et celle à venir est de plus en plus contrainte par des règles qui limitent la liberté, notre Liberté, constat d'une vie plus hygiéniste, moins citoyenne, moins responsable. Infatigable militant  pour une justice pour tous, défendant souvent "l'indéfendable", il nous renvoie aux valeurs de notre République si importantes pour l'équilibre de notre pays. Je garde en mémoire une phrase :"reculer sur nos libertés, c'est donner raison aux terroristes." Cruel renvoi à l'actualité. Cet homme, issu d'un milieu modeste, reste un pilier des valeurs républicaines et dans ces moments de turbulence, de remise en question de la démocratie, les repères restent les derniers remparts au chaos. Bon nombre de valeurs que je partage.

Quel événement ou quelle personnalité marquera, selon vous, 2019 ?

2019 sera certainement une année très politique. Élections européennes en mai, et le début du long chemin pour les Municipales 2020 feront l'actualité. Cela sera dans tous les cas une période charnière où nous verrons l'avènement de nouvelles personnalités, de nouveaux profils, de nouvelles pratiques. Je crois en la fin du système politique en place et 2019 pourrait être l'aube du grand changement, impulsé par la volonté citoyenne. C'est par ailleurs, à mon sens, indispensable.

Pour être plus léger, et en tant que passionné, la présence du Tour de France dans le Gard pendant trois jours et le départ sous les arches du Pont du Gard, seront aussi, un grand événement pour notre département cette année.

Justement, en parlant de Tour de France, quelle est la personnalité sportive de l'année ?

Pour moi il n'y en a pas seulement une. Je suis passionné par le sport en général et cette année a été chargée. Outre la victoire de la France en Coupe du Monde de foot, et plus récemment en championnat européen féminin de Hand, je vais retenir trois autres sportifs. Le plus local de l'étape, c'est bien sûr Romain Dumas qui a réalisé une performance exceptionnelle sur les pentes de Pike Speak en remportant la compétition et au passage en s'offrant le record détenu par Sébastien Loeb. Ensuite je veux retenir la performance de Kévin Mayer,  qui détient le record de points dans sa discipline, le décathlon, réalisé cet automne et qui a été élu athlète européen de l'année. Enfin, mon coup de cœur, espoir pour l'avenir, c'est la triathlète Cassandre Beaugrand, qui, à seulement 21 ans, est déjà une grande championne avec, en 2018, un titre européen et mondial par équipe et une troisième place européenne en individuel.

Tony Duret

*Le livre d'Éric Dupond-Moretti est "Le droit d'être libre"

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité