A la uneActualitésRCNG NîmesSports Gard

RCN Nîmes a tremblé jusqu’au bout

Les Nîmois se sont imposés 20-14 face à une accrocheuse équipe de Rodez.

Nîmes a souffert face à Rodez (photo RCN)

Nîmes décroche sa deuxième victoire en deux matches mais sans convaincre face à Rodez.

Face au huitième de sa poule, les Nîmes espérait certainement une victoire facile. Mais il ne fallait pas oublier qu’au match aller le RCN n’avait pas fait mieux qu’un résultat nul (27-27) arraché dans les dernières secondes. Les premières minutes étaient en faveur des hommes d’Armand Mardon mais au tableau d’affichage il n'y avait que six points d'avance (3-0, 6e puis 6-0, 20e).

Le Rugby Club Nîmois était moins inspiré que d’habitude et Rodez ne faisait aucun complexe. Alors que Nîmes ne parvenait pas à déployer du jeu à la main, les Aveyronnais débloquaient leur compteur avec un essai de Delouis,transformé par Boscus (6-7, 21e). Les Rouge et Vert s’en remettaient au pied de Vilaret tandis que les visiteurs étaient temporairement réduits à 14 après un carton jaune reçu par Fromenteze (29e). Pourtant en supériorité numérique, le RCN se faisait encore surprendre par un nouvel essai de Aboitiz (6-14, 30e). Un peu K.O, les Nîmois diminuaient l’écart avec deux nouvelles pénalités de Vilaret (35e et 40e+3). Avec deux points de retard à la pause (12-14), c’était un moindre mal.

Simon Vilaret, monsieur 100%

Au retour des vestiaires, le RCN avait toujours autant de difficulté face aux Ruthénois. Toutefois, le demi d’ouverture, Simon Vilaret, encore lui, passait une pénalité et il marquait le premier essai nîmois. Six points d’avance à un quart-d ’heure de la fin (20-14), cela n’était pas suffisant pour être à l’abri d’une grosse désillusion. Rodez ratait une pénalité à trente mètres face aux poteaux mais la menace était toujours présente. Dans les dernières minutes, les visiteurs faisaient le siège des 22 mètres nîmois, sans pour autant convertir leur temps fort. Finalement, Nîmes s’imposait dans la douleur et sans convaincre.

Norman Jardin

14e journée de fédérale 1. Nîmes – Rodez 20-14. Stade : Nicolas-Kaufmann. Mi-temps : 12-14.

Nîmes : Nouri, A. Nierat, Daniel, Leboulanger, Gonzalez, Vernier, Llabres, Binard, B. Nierat, Vilaret, Roucoux, Max, Raynaud, Chiker, Darmon. Entrent en cours de match : Hieronimus, Aleyrangues, Gori, Dupuis, C. Nierat, Marra, Facieries. Points pour Nîmes : 1 essaie (Vilaret, 65e) 5 pénalités (Vilaret 6e, 20e et 35e, 40e+3, 45e)

Rodez : Marmoiton, André, Aboitiz, Tiatia, Fromenteze, Barnerias, Loumingou, Vunibaka, Vercruysse, Boscus, Vabret, Bester, Mazet, Williams, Delouis. Entrent en cours de match : Theron, Baldy-Martin, Lallour, Jarreau, Tariitaohia. Points pour Rodez : 2 essaies (Delouis, 21e et Aboitiz, 30e) 1 transformation (Boscus, 21e et 30e). Carton jaune à Rodez : Fromenteze (29e), Bester (64e).

Etiquette

1 commentaire sur “RCN Nîmes a tremblé jusqu’au bout”

  1. Bravo, en esperant que nimes olympique en fasse de meme mercredi contre nantes.Mais là j’ai peur que comme nantes s’est fait volé le match contre Rennes,il y ait compensation,d’ailleurs Halilodzick a bien pleuré à la télé……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité