Actualités

LAUDUN-L’ARDOISE Nouveau chef pour un nouveau départ à la Villa Montesquieu

Bernard Roth (au centre) est le nouveau chef de la Villa Montesquieu de Laudun-l'Ardoise (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Trois ans après son ouverture, le restaurant de l’hôtel quatre étoiles la Villa Montesquieu, à Laudun-l'Ardoise, change de chef. Avec Bernard Roth, ancien chef étoilé, l’établissement veut rentrer dans une autre dimension.

« Depuis l’ouverture, j’ai toujours entendu que la cuisine n’était pas à la hauteur des lieux », souffle le propriétaire de la Villa Montesquieu, Jean-Claude Peyre. Une situation dure à avaler pour ce Laudunois de naissance, architecte de formation, qui a investi beaucoup d’argent et trois ans de sa vie pour restaurer cette ancienne maison de maître du début du XIXe siècle pour la transformer en hôtel quatre étoiles de six chambres et en restaurant pouvant accueillir soixante couverts.

Alors Jean-Claude Peyre a décidé de recruter un nouveau chef - et une pointure - pour la réouverture des lieux ce jeudi 17 janvier. Il s’agit de Bernard Roth, 47 ans. Passé par le Vieux Castillon, un établissement étoilé où il a été chef durant cinq ans, mais aussi par le Negresco à Nice, la Pyramide à Vienne et dernièrement par le restaurant La Belle Vie à Saint-Hilaire-d’Ozilhan, il arrive avec un CV long comme le bras.

Avançant « une base néo-classique », Bernard Roth compte « mettre en avant le produit, le goût du produit » et revendique « une cuisine française, du Sud plutôt, sur une base d’huile d’olive. » C’est que ce Tourangeau de naissance, qui a passé son enfance à la Réunion avant de travailler dans la France entière, a « plus accroché sur le Sud », affirme-t-il. Et s’il vise l’exigence étoile, pour « redonner ses lettres de noblesse au restaurant de la Villa », le chef compte appliquer une recette simple : « une petite sauce, des légumes de saison, peu d’épices, rien de compliqué. »

Le tout avec des produits locaux : « On prend les légumes chez le primeur de Laudun, la viande à la boucherie Miaille à Bagnols, le canard et le foie gras à la ferme du Gubernat à Saint-Laurent-de-Carnols et le poisson, si possible, de Méditerranée », énumère le chef. Et Bernard Roth proposera une carte évolutive, « qui changera au fil des saisons pour proposer des produits à pleine maturité. »

Si le chef change, les prix restent stables, « abordables pour satisfaire la clientèle qui nous est restée fidèle », affirme le patron de l’établissement qui compte six salariés et un apprenti. Ainsi, trois menus sont proposés : un à 24 euros avec entrée, plat et dessert uniquement le midi, un deuxième à 38 euros avec entrée, poisson ou viande, fromage et dessert et enfin le « Menu Villa » à 65 euros, avec entrée, poisson, viande, fromage et dessert. De quoi faire pour ce que Jean-Claude Peyre considère comme « un nouveau départ » pour son établissement.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Le restaurant est ouvert tous les midis sauf le lundi et le samedi, et les vendredis soirs et samedis soirs (jours d’ouverture valables jusqu’à Pâques). Plus d’informations ici.

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité