ActualitésPolitique

PONT-SAINT-ESPRIT François Asselineau : « l’Union européenne est très largement responsable de la crise »

François Asselineau (DR)

Le chef de file de l’Union populaire républicaine et ancien candidat à l’élection présidentielle François Asselineau était à Pont-Saint-Esprit jeudi soir pour une conférence-débat.

Le thème : « Où va l’Europe ? » était déroulé par un de ses contempteurs les plus virulents, qui n’a pour l’heure pas réussi à transformer l’essai dans les urnes malgré la crise qui secoue l’Europe depuis de nombreuses années. Ainsi, après avoir recueilli 0,92 % des suffrages en 2017, François Asselineau vise désormais les élections européennes et l’affirme : « Nous sommes à un changement d’époque. » Interview.

Objectif Gard : vous prônez un « Frexit », une sortie de la France de l’Union européenne et de l’euro. Quel diagnostic faites-vous de l’Europe ?

François Asselineau : Je profite du fait d’être à Pont-Saint-Esprit pour faire une référence au « pain maudit », dont on sait depuis 2009 qu’il s’agit d’une opération de la CIA qui a empoisonné la population avec du LSD (cette théorie reste controversée, ndlr). C’est aussi pour dire qu’à l’époque, les grands médias avaient trompé la population. Il faut se méfier de ce que disent les grands médias, et il faut rechercher les causes connues mais indicibles. On sait que la construction de l’Union européenne a été voulue par les États-Unis. C’est une vérité historique. L’élection de Trump a été inattendue, et les historiens dans trente ans remarqueront une concomitance avec le Brexit, nous sommes à un changement d’époque. Il y a une remise en cause de l’Union européenne, qui montre que la construction européenne n’est pas une loi irréversible de l’histoire. Les États-Unis ont donné le coup d’envoi de l’arrêt de la mondialisation.

La France est un peu ballottée par les événements, elle se retrouve de plus en plus pénalisée par cette construction européenne qui ne peut pas être démocratique car il n’y a pas de peuple européen. L’euro pose un problème insurmontable, son taux de change est forcément une cote mal taillée qui donne à l’Allemagne des avantages comparatifs énormes, et à la France des problèmes de compétitivité énormes. Tout ça se conjugue aux traités européens avec des flux massifs de délocalisations, avec pour résultat un chômage qui ne baisse pas.

À vous entendre, l’Union européenne serait responsable de tous les maux et surtout de la crise économique…

Elle l’est très largement. Il y a des causes multi-factorielles, mais l’Union européenne est responsable à cause de la libre circulation des capitaux et de l’euro trop cher.

Quel est votre regard sur les Gilets jaunes ?

Le mouvement des Gilets jaunes ne peut pas s’arrêter par le pseudo grand débat d’Emmanuel Macron car beaucoup d’éléments dénoncés par les Gilets jaunes découlent de l’Union européenne. La suppression de l’ISF était demandée par l’Union européenne, comme la baisse de l’impôt sur les sociétés, la privatisation des services publics ou encore la démolition du droit du travail. J’avais dit en 2017 qu’à part moi, personne ne voulait sortir de l’Union européenne, et qu’à part moi tout le monde serait obligé de mettre en oeuvre les politiques de l’Union européenne. On est en train d’arriver à l’heure de vérité. Les Français disent stop.

Malgré ce que vous pensez de l’Union européenne, vous allez présenter une liste aux élections européennes…

Nous l’avons annoncé, mais depuis 21 mois nous avons eu zéro minute de temps de parole sur toutes les chaînes de radio et de télévision françaises. C’est un véritable scandale. Le site de l’UPR est le site de parti politique le plus consulté, et nous avons dépassé les 33 500 adhérents. Nous sommes un des partis politiques les plus dynamiques de France. Nous aurons une liste nationale qui proposera une sortie de la France de l’Union européenne et de l’euro, mais aussi de rassembler les Français au-dessus du clivage Droite/Gauche pour récupérer notre démocratie.

Propos recueillis par Thierry Allard

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

1 commentaire sur “PONT-SAINT-ESPRIT François Asselineau : « l’Union européenne est très largement responsable de la crise »”

  1. l’UPR est un parti de plus en plus interréssant Mr Asselineau est homme sérieux intelligent et constant dans ses propositions pleines de bons sens Un homme d’état comme il en faudrait plus pour la France PS : je compte adhérer et voter pour le Frexit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité