A la uneActualitésSociété

NÎMES Notre-Dame-des-Enfants vers une nouvelle vie

Notre-Dame-des-Enfants de l'extérieur (Photo Anthony Maurin).

Après l’acte de profanation perpétré il y a quelques jours sur le site, l'église Notre-Dame-des-Enfants, rue de Bouillargues (Quartier Beausoleil – Route d’Arles) a eu droit à sa célébration de réparation en présence de monseigneur Robert Wattebled, évêque de Nîmes, Uzès et Alès.

(Photo Anthony Maurin).

Autel dépouillé, sont enlevés les signes qui expriment la joie tels que les habituels luminaires allumés ou les fleurs. Les fidèles se sont rassemblés dans l'église, l'évêque, les prêtres et les diacres sont entrés en procession avant une prise de parole suivie de chants et une bénédiction de l'eau et d'aspersion de l'autel, de la nef de l'église ainsi que du peuple présent. Des fidèles ont couvert l'autel d'une nappe, ont remis des fleurs et allumés des cierges. L'évêque a vénéré l'autel puis l'a encensé.

Avant la cérémonie (Photo Anthony Maurin).

Monseigneur Wattebled à pris la parole pour revenir sur les faits de ces derniers jours : " Nous faisons confiance aux enquêteurs pour retrouver les auteurs des actes commis afin qu'ils soient sanctionnés. Ce soir c'est une célébration chrétienne à laquelle nous allons participer. Merci au comité inter-religieux nîmois qui a dit toute sa peine et sa solidarité. Merci à toutes celles et ceux qui se joignent à nous ce soir et merci à tous les paroissiens de Nîmes sud et à ceux de cette paroisse qui ont préparé cette célébration qui est une célébration de purification et de réconciliation. Purification parce que cet édifice doit être replacé. C'est un lieu où tous peuvent venir se recueillir en présence du mystère de notre existence. Ce lieu doit retrouver sa signification. Réconciliation car, auteur comme victime, nous sommes tous solidaires dans l'humanité. Il nous faut chercher comment vivre ensemble dans le respect, la justice, la paix et la fraternité ".

La coupole (Photo Anthony Maurin).

Maintenant, c'est la coupole qui menace les fidèles de tomber sur leur tête...

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité